Dimanche en politique : Comment rendre nos territoires plus attractifs ? Emission spéciale à Vire Normandie

Publié le

C’est dans les locaux de la Normandise, leader français de la nourriture pour chiens et chats (800 salariés) que les caméras de France 3 Normandie se sont installées pour évoquer la question de l’attractivité des territoires.

🎬 🕦Ce dimanche à 11h30, Dimanche en politique se délocalise pour une émission spéciale à la NORMANDISE Pet Food, une...

Publiée par France 3 Normandie sur Vendredi 7 octobre 2022

Difficulté de recrutement pour l'entreprise la Normandie Pet Food : cherche main d'oeuvre à tout prix

« Nous recherchons 90 personnes pour le mois de janvier », Jean-Charles Duquesne, le directeur général de la Normandise le reconnaît, l’entreprise n’en finit plus de s’agrandir avec plus de 900 millions de sachets et de barquettes qui sortent des chaînes de production chaque année et une présence dans près de 70 pays.

C’est tout le défi auquel doivent répondre les chefs d’entreprise du bocage virois ? La Normandise , implantée depuis 30 ans dans ce territoire produit désormais plus de 900 millions de sachets et de barquettes pour les chiens et chats lesquels sont vendus dans le monde entier, Jean-Charles Duquesne vient d’investir 42 millions d’euros dans les chaînes de production mais il admet dit-il qu’il a vraiment du mal à les trouver.

Il nous manque aujourd'hui des salariés. Nous avons fait, on l'entend, on est en train d'amener des machines. On a fait 42 millions d'investissement. Il nous faut 90 personnes pour janvier, pour démarrer toutes ces machines. On a vraiment du mal à les trouver.

Jean-Charles Duquesne, directeur général de la Normandise Pet Food

Difficulté de recrutement pour l'entreprise la Normandie Pet Food Intervention de Jean-Charles Duquesne, Directeur général de la Normandise dans l'émission Dimanche en politique ©France 3 Normandie

Des emplois en plus mais un collège en moins

C’est une annonce qui depuis quelques semaines agite cette ville d’habitude plutôt paisible qu’est Vire-Normandie. Début septembre, le président du conseil départemental Jean-Léonce Dupont a en effet annoncé la fermeture du collège de Vire impliquant le transfert des 265 élèves vers le collège Emile Maupas. Une décision qui crée des remous jusque dans les rangs de la majorité municipale et qu’a défendu sur le plateau de Dimanche en politique le maire (Renaissance) Marc Andreu-Sabater, ce dernier qui comprend « l’émotion et les réactions » suscitées par cette fermeture mais le problème pour lui est plus large.

C'est un sujet évidemment très difficile qui suscite beaucoup de réactions et d'émotions, et c'est parfaitement compréhensible. En réalité, le problème n'est pas le collège d'aujourd'hui qui fonctionne bien, il y a 265 élèves, une équipe enseignante qui est très motivée pour encadrer les élèves et une capacité de l'établissement de 400 élèves donc aujourd'hui, les choses vont plutôt bien. Le problème c'est demain : dans quelques années, on aura effectivement une baisse des effectifs significatives et donc la question c'est : est-ce que c'est bon pour les collégiens d'être dans un établissement de moins de 200 voir 150 élèves.

Marc Andreu-Sabater, Maire de Vire Normandie (Renaissance)

L'avis de Marc Andreu Sabater, Maire de Vire Normandie (Renaissance) sur la fermeture du collège du Val de Vire à la rentrée 2023 - Normandie ©France 3 Normandie

Comment se faire soigner ? Des passerelles avec l’hôpital 

Après la fermeture des services de réanimation, de cardiologie ou de gastro-entérologie, l’hôpital de Vire-Normandie est-il menacé ? C’est la question qui revient en boucle dans le bocage virois mais si les syndicats dénoncent un manque de moyens, une fatigue des personnels, les élus, eux se veulent rassurants. Pour Ferry Sertin, le député de la 6ème circonscription évoque l’avenir :

La structuration de l'hôpital tel qu'on l'a connu évolue forcément. Encore une fois, les pratiques évoluent, les attentes des nouveaux praticiens évoluent également et ils souhaitent maintenant, de jeunes praticiens souhaitent pouvoir évoluer tant dans le privé que dans le public d'où cette volonté de créer de nouveau des passerelles entre le public, le privé et avec le soutien de la médecine libérale.

Freddy Sertin, Député de la 6ème circonscription du calvados, suppléant d’Elisabeth Borne (Renaissance)

Freddy Sertin, Député de la 6ème circonscription du calvados, suppléant d’Elisabeth Borne (Renaissance) donne son avis concernant l’hôpital de Vire Normandie. ©France 3 Normandie

La qualité de vie , un atout pour nos territoires

Vire-Normandie possède aujourd’hui des atouts que d’autres villes de la Région lui envient même si Marc Andreu-Sabater, le maire admet qu’il manque un raccordement à l’Autoroute A84 qui selon lui ne verra jamais le jour car « aménager 18 kilomètres en 2 fois 2 voies coûte trop cher… environ 165 millions d’euros et ce n’est pas possible aujourd’hui ».

 Jérémy Julien n’a pas attendu le désenclavement de ce secteur pour décider d’y poser ses valises il y a 9 ans, venu d’Angers, il a ouvert avec son épouse un restaurant L’Enk2 et ne tarit pas déloge sur la commune. 

Pourquoi avoir choisi Vire ? Pour sa qualité de vie, sa beauté également parce que même si c'est une ville de reconstruction, c'est une ville quand même magnifique et donc on a choisi de s'installer en centre-ville, nous habitons également en centre-ville de Vire, et puis l'enseignement, la proximité, tout à 15 minutes, c'est exactement ce que recherche aujourd'hui, chaque personne désireuse de s'implanter professionnellement et personnellement.

Jérémy Julien, commerçant du restaurant EnK2

Choisir de s'installer à Vire selon Jérémy Julien, commerçant du restaurant EnK2 - Extrait de Dimanche en politique ©France 3 Normandie

 

L’échange se poursuit avec les 2 élus présents sur le plateau et Freddy Sertin de conclure :

On a la chance d'avoir des acteurs locaux qui restent sur le territoire, qui investissent pour ce territoire parce qu'ils l'aiment. Moi, je suis virois, j'ai grandi, ça fait plus de 40 ans que je vis sur ce territoire et nous avons maintenant pour obligation d'accompagner à son développement et à son rayonnement et de soutenir ces chefs d'entreprise ici présents que ça soit la Normandise ou Jérémy pour qu'ils puissent rester sur le territoire, qu'ils continuent à investir sur le territoire et que derrière, on est un certain nombre de famille qui à un moment donné souhaite pouvoir s'ancrer et vivre pleinement sur le bocage virois.

Freddy Sertin, Député de la 6ème circonscription du calvados, suppléant d’Elisabeth Borne (Renaissance)

Pourquoi Vire _Freddy Sertin, Député de la 6ème circonscription du calvados, suppléant d’Elisabeth Borne (Renaissance) - Extrait de Dimanche en politique ©France 3 Normandie

Pour voir l'émission c'est ici : 

Une émission tournée au sein d'une entreprise spécialisée dans l'alimentation pour chiens et chats : la Normandise Pet Food, située à Vire Normandie ©France 3 Normandie

Cette émission spéciale est à découvrir ce dimanche 9 octobre à 11h30 sur France 3 Normandie et en replay sur la plateforme France.TV

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité