• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le combat d'une Rouennaise pour récupérer son enfant en Allemagne

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

Depuis sa séparation, Karine Bachelier ne voit plus sa fille de 12 ans. La justice allemande a donné la garde de celle-ci au père allemand. Cette rouennaise milite maintenant pour en finir avec le diktat que l'Allemagne impose aux ressortissants des autres pays européens.

Par DM avec Jean-Marc Pitte

Karine Bachelier a fait la connaissance d'un Allemand, il y a plusieurs années. Avec lui, elle a eu deux enfants, sans être mariés. A leur séparation, le père, allemand, avait refusé de rendre leur fille aînée après un week end. Une action validée par la justice allemande. Cette dernière a la réputation de protéger ses ressortissants au détriment de l'intérêt des enfants. 
De peur d'être séparée également de son fils, Karine a fait le très difficile choix de rentrer en Normandie avec celui-ci et de se lancer dans un combat judiciaire et politique pour récupérer sa fille.  

"J'en veux à la France de ne rien faire pour protéger ses enfants !


VIDEO : le reportage de Jean-Marc Pitte et Hervé Colosio (montage Eric Tavennec), avec les interviews de :
  • Karine Bachelier, mère d'Amélie et de Patrick
  • Edouard Martin, député Européen 
Le combat d'une Rouennaise pour récupérer son enfant en Allemagne

Avec d'autres parents français, Karine Bachelier a créé en 2012 l'association Enfants Otages. Elle milite pour que les autorités françaises cessent d'accepter le diktat que l'Allemagne impose aux ressortissants des autres pays européens.
Jeudi dernier, la jeune femme est allée à Bruxelles chercher le soutien de l'Europe. Elle y a présenté une pétition qui vise à empêcher l'Allemagne de gommer totalement l'identité de l'un des deux parents. 


Sur le même sujet

Eté 2019 dangereux à Acquigny (Eure)

Les + Lus