En confinement, 5 conseils pour préparer mon jardin sereinement même si j'ai pas grand chose à la maison

Pour ceux qui ont la chance d'avoir un jardin ou un balcon, c'est l'heure de profiter du confinement pour jardiner. C'est bon contre le stress et ça vous fera un peu d'activité physique. Oui mais pour faire quoi quand on n'a rien anticipé? 5 questions que vous vous posez.

On libère nos carrés potagers des mauvaises herbes en surface ?
On libère nos carrés potagers des mauvaises herbes en surface ? © Alexandra Huctin/FranceTélévisions
Il faut vivre son confinement le plus positivement possible. L'un des plus beaux conseils parmi ceux glanés ces derniers jours étant de ne pas hésiter à se lancer dans ce qu'on met d'habitude de côté, faute de temps, bien souvent.
Et bien là, plus d'excuses, le jardin ou le coin plantes de votre balcon vous tend les bras. A vous de jouer. Et ça va vous défouler.
 

1- Par quoi je commence ? 


C'est certes la partie la moins gratifiante, celle où il faut prendre son courage à deux mains. Mais vous avez la journée devant vous et celle de demain et peut-être d'autres encore à venir.
Alors faites-le tranquillement, avec un peu de musique sur le portable ou en écoutant une bonne émission à la radio (via les podcasts de Radio France, c'est très simple). Un bon moyen de se sentir moins seul.
A l'opposé, si vous préférez, faites le silence autour de vous. On entend les oiseaux comme jamais avec cette circulation quasi nulle.

Coupez les fleurs fanées, comme sur ces hortensias ( photos ci-dessous ), retirez le bois mort et les tiges affaiblies. Et supprimez les vieilles branches au niveau du pied. Aérez aussi le centre de l’arbuste. 
Couper les fleurs fanées des hortensias, c'est le moment
Couper les fleurs fanées des hortensias, c'est le moment © Alexandra Huctin/FranceTélévisions

C'est le moment aussi de tailler vos rosiers. Contrairement aux idées reçues, c'est la bonne période pour lui donner une forme et enlever le bois mort ou les partie malades . ( Toujours à la base du pied.)
 

Et surtout, toutes branches qui se croisent parce que la plante sera trop trapue et les branches qui se frotteront sous la force du vent vont s'écorcher mutuellement et laisser la place à toutes sortes de maladie. Et c'est la porte ouverte à tous les insectes. (Sophie Bernard, Spécialiste des jardins à France 3 Normandie)

 
Tailler son rosier ?


 

Taillez les vivaces, les hortensias, les rosiers. Enlevez toutes les feuilles fanées de vos jardins. Vous allez aérer l'ensemble et le rendre beau. C'est excellent pour lui à cette période de l'année  (Bruno Gerber professeur d'Horticulture à Caen) 

   

2- Huile de coude et eaux de cuisson : soyez écolo


Avec les pluies des dernières semaines et les températures clémentes de l'hiver, elles sont partout. Les mauvaises herbes envahissent nos terrasses, nos allées... Il faut s'en débarrasser. Vous avez le temps, alors une à une retirez les, en douceur, jusqu'aux racines...aidez-vous d'un couteau si nécessaire. Les "indésirables" ( les jardiniers bio lui préfère cette expression à "mauvaises herbes") sont rebelles. 

" Si on ne sort pas les racines de terre, la rebelle ressortira en trois ou quatre jours plus tard", précise Sophie Bernard.

Vous pouvez aussi utiliser, quand c'est possible, l'eau de cuisson des pâtes et des pommes de terre. Quand elle est encore bien chaude et salée. 
"Le sel est un désherbant actif et l'amidon des pommes de terre l'est aussi. Et cela fait donc trois principes actifs : l'eau brûlante, le sel et l'amidon."
Versez-la sur les zones envahies.


Mais attention, ces principes actifs tuent l'extérieur de la plante et donc elle repousseront. Cependant entre les dalles, ça marche vraiment bien. Ou dans les recoins difficiles à travailler.  (Sophie Bernard ) 


 
La chasse aux mauvaises herbes  ( ou envahissante) est ouverte, vous avez le temps de les arracher une par une
La chasse aux mauvaises herbes ( ou envahissante) est ouverte, vous avez le temps de les arracher une par une © Alexandra Huctin- FranceTélévisions

Pour impressionner votre entourage les prochains jours vous pourrez remplacer le mot "mauvaises herbes" par "adventice", c'est pareil mais c'est plus savant. Adventice du latin adventicius issu du verbe advenire, « qui vient de l'extérieur ». 

Et quoi d'autre ? la pelouse? Pour ceux qui ont un peu de pelouse, c'est le moment de tondre avant que l'herbe ne soit trop haute. Elle n'en sera que plus belle plus tard.

"Enlevez la mousse en la grattant au râteau, comme on peut. Plus on en enlève plus le gazon peut prendre la place. Et c'est maintenant car la terre est souple avec toute la pluie que l'on a eu ces dernier temps", précise Sophie Bernard, notre jardinière "maison". 


3- Quel matériel dois-je avoir chez moi (ou pas) ?


Il vous faut un sécateur et des gants pour couper les branches les plus grosses.

Mais au cas où, une grosse paire de ciseau et un ciseau à poisson ou viande, ça peut faire l'affaire. Une petite scie à métaux c'est aussi pratique


La scie fait vraiment l'affaire car la coupe est précise. On y va tout doux on n'est pas un bûcheron mais un jardinier ! (Sophie Bernard)


Pour les plus petites, un ciseau de taille moyenne peu parfois faire l'affaire ou un bon couteau. Mais restez prudent, ce n'est pas le moment de se couper et d'aller aux Urgences.
 

via GIPHY



Votre cuisine, peut parfois vous sauver la mise. Pas utile de sortir faire des courses au supermarché. On vous le répète : il faut limiter les sorties.
Une fourchette pour gratter les racines et allonger les racines, c'est très bien.

Pas de gants de jardinier ? Cherchez dans vos vieux gants d'hiver ce qui pourrait faire l'affaire.
Il faut se réinventer sans consommer plus...


4- Acheter graines, bulbes ou terreau  sur Internet ?

Et bien dites-vous que c'est impossible ou presque. Il faut se faire une raison.
"J'ai voulu commander du terreau sur Amazon persuadé qu'ils allaient me livrer et cela dès lundi 16 mars", raconte Florent. "Et, c'est râté. Trois jours après ils me remboursaient et annulaient la commande."

Tous les sites classiques de jardinerie qui assurent d'ordinaire les livraison à domicile sont en train de fermer. Les livraisons ne sont plus possibles. Ils ont arrêté toute activité.
Les sites de commande sur internet ne sont plus en activité, pour la plupart et dans quelques jours ce sera même totalement terminé.
Les sites de commande sur internet ne sont plus en activité, pour la plupart et dans quelques jours ce sera même totalement terminé. © LA-France Télévisions

C'est le cas aussi pour les jardinerie. Celles qui étaient autorisées à ouvrir pour l'alimentation des animaux n'ont pas le droit de vendre autre chose. Du côté de Botanic, près de Caen, par exemple, on a arrêté le Drive du Click and collect. 

"Moi je ne livre plus que les professionnels. Les agriculteurs qui ont besoin de planter", explique le responsable d'Agronat à Vire. Son magasin  spécialisé dans le bio, ouvert aux particuliers a fermé.

Il reste les grandes surfaces qui ont parfois quelques bulbes ou matériaux. Des magasins alimentaire et discount comme Lidl sont aussi fournis, les Biocoop également. Mais n'y allez pas exprès pour le jardin. Profitez des courses alimentaires hebdomadaires, pas plus. 
 

via GIPHY


Et puis se dire, qu'en Normandie, planter de l'ail en mai n'a rien de grave. C'est loin d'être trop tard.

"Amusez vous plutôt avec les enfants à planter un bulbe d'ail, le vert au ras de la terre. Et observer le germer", s'amuse à conseiller Sophie. 


5- Se préparer à l'attaque des Gastéropodes


Les limaces et les escargots sont de sortie. "Avec le retour du beau temps, ils seront partout. Il faut s'y attendre. Pensez marc de café dans les dosettes ou les filtres classiques. C'est l'idéal. A étaler autour des tulipes, ou tout ce qu'on veut protéger", explique Sophie Bernard.

Et plus que jamais, le bon sens doit faire partie de votre quotidien. Pour chasser les pucerons, n'oubliez pas de faire tremper un morceau de savon de marseille ou de mélanger du produit vaisselle à de l'eau, et vous vaporiser.

"On a tous des gênes de paysan en nous. Et vous verrez, si vous jardinez une fois ou deux :  vous vous sentirez capable de beaucoup plus la prochaine fois." 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société jardins nature coronavirus - confinement : conseils pratiques