En juin dernier, il y avait 86 prisonniers pour 71 places à la Maison d'arrêt de Coutances. Depuis 2014, une trentaine de détenus et ex-détenus ont entamé des démarches auprès du Tribunal Administratif de Caen pour dénoncer la surpopulation carcérale et leur condition de détention. 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Depuis 2011, la surpopulation carcérale s'intensifie à la maison d'arrêt de Coutances.

Le taux d'occupation a même atteint jusqu'à 205% l'an dernier.


Depuis 2014, une trentaine de détenus et ex-détenus ont déposé des recours auprès du Tribunal Administratif de Caen pour dénoncer leurs conditions de détention. Sur ces 30 recours, 4 ont été rejetés, les autres sont en phase d'instruction.

Dans des dortoirs prévus pour 6 ou 9, ils étaient parfois une douzaine


Une situation tout aussi pénible pour le personnel pénitencier qui a dû mal à faire face à la surpopulation carcérale.

Témoignage d'un ancien détenu et explications de Jean-Baptiste Pattier et Joël Hamard