Covid-19 : La circulation du virus continue mais semble ralentir en Normandie ou le variant Omicron fait son apparition

Publié le
Écrit par Jean-Yves Gelebart
Le Covid-19 continue de circuler en Normandie et le port du masque reste obligatoire comme ici dans les rues piétonnes de Caen.
Le Covid-19 continue de circuler en Normandie et le port du masque reste obligatoire comme ici dans les rues piétonnes de Caen. © BENOIT LE BRETON / MAXPPP

Selon le dernier point de l'Agence Régionale de Santé en date du 14 décembre 2021, le circulation virale, bien que toujours croissante, semble ralentir en Normandie. Le taux d'incidence a augmenté de 12,7% par rapport à la semaine dernière pour s'établir à 267,6 cas pour 100 000 habitants.

Le Covid-19 continue de circuler activement en Normandie, mais selon le dernier point de l'ARS, sa progression semble ralentir un peu. Le taux d'incidence continue d'augmenter pour s'établir à 267,6 cas pour 100 000 habitants contre 236,8 pour la semaine passée. L'ensemble des départements de la région présentent une incidence supérieure à 200. 

L'orne est le seul département normand à montrer de premiers signes de recul de la circulation de l'épidémie (-6,2% en une semaine). Les autres départements normands accusent en revanche une nouvelle hausse. + 8,5% pour le Calvados, + 9,7% pour l'Eure, + 12,9% pour la Manche et + 21,1% pour la Seine-Maritime.

La prudence reste de mise 

Si l'incidence reste deux fois moins élevée en Normandie qu'au niveau national, l'Agence Régionale de Santé de Normandie rappelle que  cette situation sanitaire est préoccupante et doit inciter chacun à poursuivre strictement l'application des gestes barrières en toute occasion, notamment dans les lieux clos. Port du masque obligatoire en intérieur dans tous les établissements recevant du public, lavage des mains, limitation des réunions et aération régulière des locaux. 

L'activité hospitalière continue d'augmenter 

Au 13 décembre, 613 personnes hospitalisées sont atteintes de la Covid-19 dont 89 sont en réanimation en Normandie. La semaine dernière, elles étaient  511 hospitalisées et 68 en réanimation. En moyenne, les entrées en hospitalisation conventionnelle sont d'environ 23 par jour, et de 5 en réanimation. Face à la montée de la pression épidémique sur les établissements hospitaliers, l'ARS Normandie a demandé à tous les établissements de santé public et privés de la région d'activer leur "Plan blanc". Du coté des tests, entre le 5 et le 11 décembre, 184 099 personnes ont été testées dont 8 841 ont présenté un résultat positif, soit un taux de positivité pour la Normandie de 4,8% en légère hausse également.

Le variant Omicron est arrivé en Normandie

L'Agence Régionale de Santé a été informée de trois résultats positifs par séquençage du variant Omicron dans la région, dans la Manche et en Seine-Maritime. Les personnes concernées, qui n'ont pas de lien entre elle, ont toutes observé un isolement strict depuis leur dépistage. Leurs entourages et contacts à risque ont également été testés et isolés. Au 13 décembre 2021, Santé publique France a indiqué de 133 cas de variants Omicron avaient été détectés sur le territoire national. 

La campagne de rappel se poursuit en Normandie

Avec plus de 6 millions d'injections réalisées au 12 décembre, la Normandie affiche un taux de primo-injections de la population éligible de 92,3% et un taux de vaccination complète à 91,1%. Plus de 800 000 rappels ont été administrés en Normandie depuis le lancement de la campagne. Depuis ce 15 décembre, les personnes de 65 ans et plus qui n'ont pas procédés à cette injection de rappel vont voir leur pass sanitaire désactivé, pour les personnes âgées de moins de 65 ans, la date butoir est fixé au 15 janvier 2022. A ce jour, 51 centres de vaccination sont ouverts en Normandie : 12 dans le Calvados, 9 dans l'Eure, 10 dans la Manche, 7 dans l'Orne et 13 en Seine-Maritime. Ce 15 décembre également démarre la vaccination des enfants de 5 à 11 ans à risque de formes graves, présentant au moins une comorbidité selon la liste établie par la Haute Autorité de santé.  La vaccination est possible en établissement pour les enfants hospitalisés, en centre de vaccination ou en cabinet de ville. En Normandie, huit centres disposeront de doses pédiatriques Pfizer-BioNTech dès cette semaine.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.