COVID 19 : des soignants et des pompiers normands en soutien aux Antilles

Publié le Mis à jour le
Écrit par Agathe Tournoux

La situation sanitaire se dégrade fortement dans les Antilles où les hôpitaux sont débordés. Dimanche soir Olivier Véran lançait un appel à « la solidarité nationale ». 240 soignants, dont 26 Normands, se sont envolés vers la Martinique et la Guadeloupe pour prêter main forte aux équipes sur place.

La Martinique comme la Guadeloupe font face à une vague épidémique particulièrement violente. Les deux territoires sont soumis à un confinement partiel depuis la semaine dernière, mais les services de réanimation restent submergés et le personnel vient à manquer, particulièrement en période estivale. Les renforts venus de l'Hexagone sont arrivés le 10 août à 19h, heure locale, pour une durée de deux semaines.

 

Une solidarité nécessaire

Sur les 240 soignants volontaires, 26 viennent de Normandie, 2 médecins anesthésistes et 24 paramédicaux. "Je suis en congé, il me restait une semaine, j’ai trouvé un accord pour faire les deux semaines complètes, explique Karim Mameri, infirmier cadre à Elbeuf, j'ai accepté sans hésiter, la question ne se pose pas vraiment si on est disponible, on répond présent!". Parti le matin même de chez lui, il a pu rencontrer ses collègues venus des quatre coins de la France à l'aéroport d'Orly vers 15h. 

On y va avec beaucoup d’impatience pour soutenir et renforcer les équipes… c’est important la solidarité entre soignants c’est essentiel… on est fatigués mais on aimerait aussi qu’on nous vienne en aide!

Karim Mameri, infirmier cadre de santé au CHI Elbeuf Louviers

Les volontaires sont répartis dans les CHU des deux îles antillaises. Mardi 10 août à 17h, un avion partait pour la Guadeloupe suivi d'un autre pour la Martinique. Les frais de transport et d’hébergement sont pris en charge par l’État. 

Des pompiers de l'Eure

5 sapeurs-pompiers de l'Eure sont venus grossir les rangs des volontaires. "C’est de l’appui et du support aux personnels, du secours à personne particulièrement, précise le colonel Pierre Machillot, directeur départemental adjoint au SDIS de l'Eure. Ils peuvent remplacer tout sapeur pompier sur place »!

Aux Antilles, le taux de vaccination est bien inférieur à celui de la métropole, avec environ 20% de la population, sur les deux territoires, ayant reçu sa première dose de vaccin. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.