Eau potable : des pesticides dans les robinets de certaines communes de Normandie

Si l'enquête nationale d'UFC-Que Choisir révèle que l'eau est partout potable, elle indique que certaines communes reçoivent une eau polluée par les pesticides.

En Seine-Maritime, 20 000 habitants reçoivent une eau polluée.
En Seine-Maritime, 20 000 habitants reçoivent une eau polluée. © LE COURRIER PICARD/MAXPPP

L’eau du robinet est-elle pure en Normandie ? L’UFC-Que Choisir a publié une carte interactive de la qualité de l’eau du robinet. Vous entrez votre code postal et le niveau de qualité de l'eau de votre commune s'affiche. 

Si la plupart des consommateurs reçoivent une eau conforme en tous points aux critères réglementaires de la distribution, d’autres reçoivent une eau polluée par des pesticides.

En Seine-Maritime, 20 000 habitants reçoivent une eau polluée

En Seine-Maritime, l’eau du robinet est conforme à la réglementation pour 98% des consommateurs du département. En revanche, l’étude révèle que 20 000 consommateurs, essentiellement dans des petites communes de zones rurales, “reçoivent une eau non conforme à la règlementation.”

“Il s’agit de contaminations d’origine agricole : les pesticides constituent la principale cause de non-conformité. Ils sont présents au-delà de la limite de qualité dans l’eau du robinet distribuée par 9 réseaux alimentant 57 des 750 communes du département.“

UFC-Que choisir de Seine-Maritime

les pesticides constituent la principale cause de non-conformité.
les pesticides constituent la principale cause de non-conformité. © UFC-Que Choisir - Rouen

"Ils contaminent l’eau desservie à des consommateurs principalement ruraux, mais ils affectent également les réseaux de quelques villes plus importantes, telles que : Auffay, Buchy, Forges-les-Eaux, Longueville-sur-Scie”, indique le communiqué d’UFC-Que Choisir de Seine-Maritime. Ces prélèvements ont été effectués entre janvier 2019 et décembre 2020.

Cela signifie que quelques analyses, sur cette période, ont été non conformes.

Michel Bernard, UFC-Que Choisir à Rouen

Pas de quoi s'inquiéter pour autant, une fois les anomalies détectées, "les eaux ont été traitées", indique Michel Bernard, de l'UFC-Que Choisir à Rouen. 

Des pesticides détectés dans l'eau du robinet de 57 communes en Seine-Maritime.
Des pesticides détectés dans l'eau du robinet de 57 communes en Seine-Maritime. © UFC-Que Choisir Rouen

La qualité de l'eau peut également être consultée sur le site de l'Agence Régionale de Santé.

Les pesticides, des perturbateurs endocriniens ?

L'UFC-Que Choisir de Seine-Maritime ajoute que dans 53 % des analyses considérées comme conformes, l'étude "révèle la présence de pesticides soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens à des teneurs inférieures aux limites réglementaires, mais quantifiables". 

A la différence des autres polluants dont on peut accepter la présence tant qu’elle est inférieure aux limites sanitaires, "les perturbateurs endocriniens (PE) peuvent avoir de graves conséquences sur la santé à très faibles doses et devraient de ce fait être strictement interdits en application du principe de précaution", indique UFC-Que Choisir de Seine-Maritime. 

Nous souhaitons que le ministère de la Santé mette en place une interdiction de ces pesticides, même infimes ou dans les normes, dans l'eau potable.

Michel Bernard, UFC-Que Choisir à Rouen

Du plomb dans les canalisations de certains foyers

Des analyses réalisées dans les logements ou à certains points localisés des réseaux de distribution font apparaitre la présence de plomb (dans 24 réseaux de distribution), issu de canalisations vétustes, abîmées. C'est la cas notamment à La-Chapelle-sur-Dun, Houppeville ou encore Bosc-Gérard-Saint-Adrien. 

"Mais ces pollutions restent mal mesurées du fait d’un très faible nombre de prélèvements", indique UFC-Que Choisir de Seine-Maritime. "Ces analyses isolées ne permettent pas de connaître l’exposition réelle des consommateurs."

Nickel, bromates et arsenic dans la Manche

Dans La Manche, même chiffres qu'en Seine-Maritime. La carte montre que 98% des consommateurs reçoivent une eau conforme en tous points aux critères réglementaires. En revanche, 2 % d’entre eux, essentiellement dans des petites communes de zones rurales, reçoivent une eau polluée en bromates et arsenic. 

2% des consommateurs de la Manche reçoivent une eau polluée en bromates et arsenic. 
2% des consommateurs de la Manche reçoivent une eau polluée en bromates et arsenic.  © UFC-Que Choisir

Le bromate est présent dans l’eau de treize réseaux de distribution du département. Il contamine l’eau desservie à des consommateurs principalement ruraux, à l’exception du sud de Cherbourg. Parmi les 13 communes sont : Grimesnil, Saint-Denis-le-Gast, Lengronne, Le Mesnil-Aubert, Muneville-sur-Mer, Bricqueville-sur-Mer, Chanteloup, Cérences, Ver, Le Loreur, Hudimesnil.

L’arsenic ne concerne que deux petites communes soit 0,4 % de la population du département avec des dépassements observés très faibles et juste au-dessus de la limite réglementaire.

Des écarts entre ville et campagne

Dans les autres départements normands, même constat. La plupart des consommateurs reçoivent de l'eau du robinet conforme en tous points aux critères réglementaires de la distribution, mais certains foyers reçoivent une eau polluée. Pesticides, bromates, cuivre ou encore chlorure de vinyle... la plupart de ces foyers se trouvent dans des petites communes rurales. En cause, "les pollutions agricoles", indique Michel Bernard. "Ce sont des zones à agricultures intensives".

Cliquez ici pour connaitre la qualité de l'eau dans votre commune. 

L'eau, l'aliment le plus contrôlé en France

Sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé, il est indiqué que l'eau du robinet est en France l’aliment le plus contrôlé. "Elle fait l’objet d’un suivi sanitaire permanent, destiné à en garantir la sécurité sanitaire, depuis le captage dans le milieu naturel, jusqu’au robinet du consommateur."

Les bon gestes pour les consommateurs

Laissez couler l’eau quelques instants avant de la boire. Dans le cas où l’odeur est marquée, il suffit de laisser l’eau s’aérer, par exemple dans une carafe ouverte.

Lorsque la concentration en nitrates est comprise entre 50 et 100 mg/l, l’eau ne doit pas être consommée par les femmes enceintes et les nourrissons. Si elle est égale ou supérieure à 100 mg/l, l’eau ne doit être utilisée pour aucun usage alimentaire.

Lorsque l’eau est très alcaline (pH supérieur à 9), il est déconseillé de l’utiliser pour la toilette, car elle peut être irritante pour l’œil ou la peau.

Plomb, pesticides, nickel... quels risques pour la santé ?

La réglementation définit des limites de qualité sur certains des composants des canalisations pouvant migrer dans l’eau. Pour la recherche de ces polluants, le prélèvement de l’eau se fait fréquemment au robinet des consommateurs. "Par conséquent, leur présence dans une analyse ne signifie en aucun cas que cette pollution affecte l’ensemble du réseau ou de la ville, car elle peut ne concerner par exemple que certains branchements du réseau, certains immeubles ou logements", précise UFC-Que Choisir.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société environnement