Deux collégiennes de l'Eure participent à "Questions pour un champion"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Plumet
Samuel Etienne, animateur du jeu Question pour un champion sur l'antenne de France 3
Samuel Etienne, animateur du jeu Question pour un champion sur l'antenne de France 3

Deux élèves d'un collège de Saint-Marcel, près de Vernon, Albanne et Romane sont candidates au célèbre jeu télévisé de France 3 présenté par Samuel Etienne

Dans la longue et riche histoire de Questions pour un champion, c'est la première fois en 30 ans, avec la création d'une "Spéciale collèges", que l'équipe du jeu a reçu des candidats aussi jeunes.

Une nouveauté 2018 que cette compétition des collèges, organisée après le succès des spéciales Juniors de l'hiver dernier. Une bonne occasion, pour tous les élèves de 3e de réviser le Brevet des collèges en regardant France 3 et Samuel Etienne.

Deux Normandes ont participé cette semaine à  l'enregistrement de ces deux émissions spéciales : Albanne et Romane, toutes deux scolarisées au  collège Léonard de Vinci de Saint-Marcel  près de Vernon (Eure).

Les deux émissions "Spéciales collèges" enregistrées cette semaine seront diffusées sur France 3 le vendredi 8 juin à 18h10 et le samedi 9 juin à 17h55, en pleine phase de préparation du brevet des collèges.

Quatre premiers candidats s’opposeront le vendredi. Quatre autres, dont Albanne et Romane le samedi. Cette deuxième émission se conclura par un duel final entre les deux gagnants.

Questions pour un champion

Pour assister aux émissions >>> Rendez-vous ICI Pour participer aux émissions >>> Rendez-vous ICI Samuel Etienne anime ce jeu emblématique, qui voit chaque soir s'affronter quatre candidats autour de questions de culture générale. Le jeu est divisé en trois manches.



En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.