Evreux : un abbé mis en examen pour tentatives d'agressions sexuelles sur mineur

Le diocèse d'Evreux a annoncé jeudi qu'un abbé a été mis en examen pour "avoir tenté de commettre des atteintes sexuelles sur un mineur". Le procureur de la République d'Evreux a indiqué ce vendredi avoir confié le dossier à un juge d'instruction pour notamment "rechercher s'il n'y a pas eu d'autres victimes"

Le communiqué a été publié ce jeudi 6 avril sur le site internet du diocèse d'Evreux. Dans un long message, Mgr Christian Nourrichard, évêque d'Évreux, annonce que l'abbé P. a été mis en examen pour "avoir tenté de commettre des atteintes sexuelles sur mineur". Il était jusqu'alors le prêtre de la paroisse Sainte Marie du Pays de Verneuil (Eure). 

Des faits signalés à la justice par l'évêque d'Évreux

Selon Mgr Nourrichard, l'abbé a été placé sous contrôle judiciaire et a interdiction " d’exercer une activité impliquant un contact habituel avec des mineurs". C'est l'évêque d'Évreux lui-même qui a signalé les faits au Procureur de la République. Dans le communiqué, Mgr Nourrichard annonce l'ouverture d'une enquête préliminaire canonique confiée au Vice-official du Tribunal pénal canonique national.

L'abbé a d'ores et déjà quitté le diocèse

À titre conservatoire, l'abbé P. a interdiction de célébrer tout sacrement et "d’avoir tout contact avec des mineurs". Il a d'ores et déjà quitté le diocèse pour rejoindre une structure adaptée dont on ignore la nature. 

Après voir assuré de son soutien le "plaignant et ceux et celles qui souffrent de ces faits", Mgr Nourrichard invite "toutes les personnes qui voudraient parler à s’adresser à la justice" et réaffirme sa pleine coopération avec les services de justice. 

Le dossier confié à un juge d'instruction

 "Ce sont des faits graves puisque nous avons estimé possible de retenir la qualification de tentative d'agression sexuelle agravée pour ces faits dénoncée par un plaignant à l'encontre du prêtre", a indiqué ce vendredi 7 avril lors d'une confrénce de presse Rémi Coutin, le procureur de la République d'Evreux. La victime était âgée de 13 ans au moment des faits. La famille de l'adolescent était très proche du prêtre. L'abbé cotoyait l'enfant au sein d'une colonie de vacances qu'il dirigeait en Vendée. Il était également accueilli dans la maison que cette famille possédait dans le sud. Il partageait parfois la chambre du jeune garçon lors de ces séjours. 

C'est dans ces deux cadres que le prêtre aurait commis les deux actes qui lui sont reprochés. Le plaignant "explique qu'à deux reprises, au cours de deux nuits différentes, il aurait surpris le prêtre, situé dans un lit juste à côté du sien, en train de se masturber puis en train d'essayer de lui toucher le sexe", a rapporté ce vendredi le procureur d'Evreux. L'écclésiastique a été placé en garde à vue lundi dernier par les gendarmes. Il a contesté les faits lors de son audition. Du matériel informatique a été saisi là où il réside mais n'a pas encore été exploité.

"Nous n'en sommes qu'au début des investigations", a indiqué ce vendredi Rémi Coutin, "Il est apparu nécessaire de saisir un juge d'instruction pour que celui-ci travaille sur le long terme avec les gendarmes afin, notamment, de rechercher d'eventuelles autres victimes." Le frère aîné du jeune garçon de 13 ans a ainsi révélé des faits similaires aux gendarmes. Mais le concernant, les faits sont prescrits. Le prêtre a été placé sous contrôle judiciaire.