Le festival de musique de chambre de Giverny en quête d'accord pour ne pas être délogé

De grands artistes et de jeunes musiciens  de tous les continents se retrouvent chaque été depuis 18 ans à Giverny. Cette édition sera l'une des plus belles. L'horizon est assombri. Le Clos Morin qui accueille les musiciens de l'académie ne pourra plus leur être loué en 2020


Les festivals sont nombreux à vivre une époque difficile. Mesures de sécurité renforcées, restrictions de subventions publiques, versatilité du public. A Giverny, Michel Strauss, violoncelliste renommé, titulaire de la classe de cet instrument au conservatoire national de Paris a, pour sa part un problème d'hébergement.

Le Clos Morin, élégante propriété près des jardins de Claude Monet ne pourra plus être loué l'été prochain au festival de musique de chambre de Giverny. La Fondation américaine Terra, propriétaire, a d'autres projets culturels.
 

Ce lieu de résidence contribue au rayonnement du festival et de l'académie. Les musiciens venus de Corée, de Chine, d'Amérique, de Russie s'épanouissent dans ce cadre magnifique. Ils y dorment, prennent leurs repas et étudient.

Michel Strauss espère une solution sans discordance. La qualité de cette édition (jusqu'au 1er septembre)  avec des invités d'honneur comme le jazzman Martial Solal (concert le 24 août à Vernon) et le compositeur Vladimir Cosma plaide en sa faveur. 
 

Si je ne peux pas trouver un lieu de résidence, chouette, superbe et attrayant, cela va être compliqué

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité