• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

A Louviers : Michel Bussi sur les traces de Bernard Pivot et de sa dictée

© France 3 Normandie / Frédéric Lafond
© France 3 Normandie / Frédéric Lafond

La ville de Louviers a fait de la lecture sa grande cause municipale en 2017. Dans ce cadre, 160 personnes s'étaient réunies jeudi soir pour évaluer leur niveau en orthographe à l'occasion d'une dictée lue par Michel Bussi. Le célèbre auteur normand de polars était le parrain de cette opération.

Par DM

Une grande dictée comme à l'époque de Bernard Pivot !  C'est ce que proposait ce jeudi 6 juillet la ville de Louviers à 160 personnes venues tester leur orthographe. Elles ont rédigé un texte de Jules Michelet : " Voyages en Normandie", lu par Michel Bussi.

L'auteur, deuxième écrivain français le plus vendu en 2016, citoyen d'honneur de la ville et parrain de cette opération s'est prêté au jeu. Pendant 20 minutes, il a lu un texte adapté aux enfants (8-12 ans), aux adolescents (13-17 ans) et aux adultes (18 ans et +). Fidèle à Bernard Pivot, il a marqué la ponctuation et insisté sur les mots difficiles, comme le faisait autrefois Bernard Pivot. 

Personne, parmi les enfants, les adolescents et les adultes, n'a réussi l'exploit d'accomplir le zéro faute. Deux mots ont particulièrement intrigué la quasi-totalité de ceux qui ont planché sur cette dictée: "Lycurgue" et "saie"… 


VIDEO : le reportage de Frederic Lafond et Eric Lombaert avec les interviews de : 

La dictée de Michel Bussi

Testez votre orthographe

Vous voulez, vous aussi, vous amuser à tester votre orthographe. Voici donc le texte sur lesquel les 160 personnes ont planché. 
Ce texte sur la Normandie a été écrit par Jules Michelet (1832-1861) dans une publication intitulée « Notre France : sa géographie, son histoire », édition posthume établie en 1886 par Madame Michelet à partir des publications de l’historien et notamment du Tableau de la France, géographie, physique, politique et morale de la France paru en 1832. 

DEBUT DE LA DICTEE
Le climat de la Normandie n’est pas tout à fait celui de l’Angleterre. Du côté de la France, l’eau tombe en pluie plus qu’en brouillard ; c’est une irrigation moins parfaite, mais qui n’est pas moins pour notre pays une source de richesse (…).
La pluie donne à la Normandie son véritable caractère. Les animaux des prairies ont plutôt l’air de s’en réjouir comme s’ils prévoyaient que l’herbe n’en sera que plus tendre. L’humidité constante fait de cet ouest de la France un immense pâturage, d’une vie sans cesse renouvelée.
FIN DE LA DICTEE JUNIOR

Si, partant de Paris, vous prenez à droite, par le Vexin normand, vous verrez, dès Gisors, un changement subit se produire: la forte verdure commence, les belles carnations ; maintes et maintes usines se multiplient le long des eaux, maintes fermes sur la campagne. Si, au contraire, vous suivez à gauche, la route qui par Mantes, Vernon, Louviers et le Pont-de-l’Arche conduit à Rouen, la Normandie vous apparaît, à Louviers, noyée dans les canaux bleu-vert. (…)
FIN DE LA DICTEE ADOS

En avançant, vous ondulez sur des terrains mollement accidentés, médiocrement variés par la nature, mais variés au contraire, par les hommes. Sur le tapis arlequiné, jaune et vert, on admire l’extrême subdivision des propriétés. C’est presque du Lycurgue. Il semble que ce soit la saie bariolée des anciens Gaulois qu’on ait étendue sur le sol.
FIN DE LA DICTEE ADULTES 

Sur le même sujet

L'ancienne RH se reconvertit en prof de pâtisserie

Les + Lus