• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le Neubourg (27) : grâce aux bonnes récoltes, le teillage du lin va se développer

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

L'arrachage du lin se déroule actuellement sur le plateau du Neubourg dans l'Eure. Une culture importante en Normandie. La Seine-Maritime et l'Eure comptent plus de 50 000 hectares de lin. A Harcourt, la coopérative du teillage s'apprête à construire une nouvelle unité de transformation. 

Par Catherine Lecompte

C'est de saison. L'arrachage du lin se déroule actuellement sur le plateau du Neubourg dans l'Eure.

Si la France est leader mondial de la production de lin textile, cette culture est particulièrement importante pour la Normandie, première région productrice en volume et en qualité car elle assure à elle seule 50% de la production mondiale de fibres de lin de qualité.
En fait, désormais, la Seine-Maritime et l'Eure comptent plus de 50 000 hectares de lin. 
 

Une technique de teillage au point

L'arrachage du lin a donc débuté il y a quelques jours à peine. Il se terminera à la fin de la semaine. Le lin a toujours eu du succès en Normandie car les conditions sont idéales : une terre riche et profonde, un climat océanique tempéré, une pluviosité régulière.
Selon les spécialistes, l'année 2019 s'annonce déjà comme un bon cru avec une récolte prometteuse. 

Pour Bertrand Coulier, le directeur de la coopérative de lin du Neubourg, "un printemps pluvieux et ce début d'été chaud en sont les principaux responsables" 

En fait, tout est dans la technique: on ne fauche pas le lin, on l'arrache pour obtenir les fibres les plus longues possible. Le rouissage est l'étape suivante;
Pendant plusieurs semaines on laisse fermenter les andains dans les champs. Cela permet de faciliter la séparation de l'écorce filamenteuse avec la tige. 

Au teillage, le travail consiste à extraire les fibres de la plante. Les longues sont destinées à la filière textile.

Une nouvelle unité de transformation en 2020

Un secteur particulièrement porteur car le marché mondial du lin a le vent en poupe.
Du coup, la coopérative de teillage du Neubourg, suit le mouvement. Forte de 400 adhérents, elle emploie déjà 90 salariés et gère près de 7 000 hectares de lin. 
En 2018, la coopérative, située exactement à Crosville-la-Vieille, a réalisé 26 M€ de chiffre d'affaires.

Ses projets d'extension portent sur la construction d'une nouvelle unité de transformation. Elle sera en principe terminée en septembre 2020 pour un coût estimé à 10 M€ avec 4 lignes de teillage supplémentaires. 
A la clé aussi: l'embauche d 'une quinzaine de personnes pour cette nouvelle unité.

Pourtant en dépit de ces bons chiffres, la coopérative de teillage du Neubourg ne pouvait pas supporter la construction de ce bâtiment sur ses fonds propres.
Elle a donc eu recours à l’emprunt et, c'est une originalité, a aussi bénéficié d’un prêt de la part du conseil départemental de l’Eure. Un prêt de 250 000€ à taux 0 % remboursable sur 7 ans.
 
la récolte du lin a commencé dans l'Eure

A lire aussi

Sur le même sujet

La Hollande détient un remarquable patrimoine maritime. Focus sur ce peuple de marins hors normes...

Les + Lus