Saint-Marcel (Eure) : un adjoint au maire installe un toboggan public chez un proche

Un adjoint au maire de la commune de Saint-Marcel dans l’Eure a été obligé de démissionner lundi 28 juin 2021. Il avait remis à un proche un toboggan appartenant à la municipalité.
Sur la page Facebook 100% Saint-Marcel, les photos du toboggan qui devait finir au centre technique de la ville.
Sur la page Facebook 100% Saint-Marcel, les photos du toboggan qui devait finir au centre technique de la ville. © Facebook 100% Saint-Marcel

Un adjoint au maire de la commune de Saint-Marcel (Eure) avait remis à un proche un toboggan appartenant à la municipalité. Le jeu était destiné à la déchetterie.

Rémi Ferreira, conseiller municipal du groupe d’opposition 100% Saint-Marcel, avait transmis, lors du conseil municipal du 25 juin 2021, les photos au maire Hervé Podraza. Les clichés montrent l'installation dans le jardin d’un proche du conseiller municipal Eric Pichou.

Auparavant, le toboggan se trouvait dans le parc de la résidence des Chenevières. D’après le maire, les aménagements (un toboggan et deux structures à bascule) ne répondaient plus aux normes de sécurité et étaient destinés à la déchetterie. L’adjoint chargé de la sécurité et de l’urbanisme avait pour mission de transférer les jeux au centre technique de la ville. A la place, il aurait fait don du toboggan à un de ses proches.

C’est regrettable pour les enfants de ce quartier qui maintenant n’ont plus rien pour jouer.

Rémi Ferreira, conseiller municipal du groupe 100% Saint-Marcel.

 

Le président du groupe d'opposition 100% Saint-Marcel, qui aurait souhaité un déclassement ou une cession des jeux, conteste la vétusté de ces derniers. A ce propos, la société Ad’Hoc, chargée de la mise aux normes des jeux, n’a pas confirmé les dires de M. Ferreira. « Ce n’est pas lui notre interlocuteur, tous nos rapports sont remis à la mairie, c’est à eux qu’il faut s’adresser ! » précise M. Simon, responsable de la société Ad’hoc.

Lundi 28 juin 2021, la municipalité de Saint-Marcel a pris un arrêté pour retirer à l'adjoint ses délégations. Lors du conseil municipal du 25 juin, le maire lui avait demandé de démissionner, ce qu’il avait accepté.

Le fait est grave, c'est un acte impardonnable !

Hervé Podraza, maire de Saint-Marcel

L'élu se dit déçu de son ancien adjoint : "il aurait pu utiliser la plateforme webenchères qui propose l'achat de matériel communal. Nous avions proposé au bailleur social, propriétaire du terrain où se trouvaient les jeux, de leur rétrocéder. Ils ont refusé, la commune ne pouvait pas être responsable d'un éventuel accident sur un terrain privé". Toujours selon le maire, en 2018 deux des trois jeux avaient été classés non-conformes et en 2019, un agent de la ville avait signalé que les jeux n'étaient pas installés sur une aire close ce qui n'est pas conforme à la réglementation en vigueur.

Deux plaintes déposées 

Le groupe d’opposition 100% Saint-Marcel et la mairie ont porté plainte pour détournement de biens publics. Selon nos confrères de France Bleu Normandie, le prix de la structure, achetée en 2006 par la municipalité et installée sur un terrain privé, est évaluée entre 4000 et 6000 euros. Le commissariat de Vernon a ouvert une enquête.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique société réseaux sociaux