Cet article date de plus de 4 ans

Tensions après l'accueil de migrants à Serquigny dans l'Eure

L'arrivée de migrants à Serquigny a entrainé des crispations dans ce petit village de l'Eure, depuis 10 jours. Les 2 camps qui s'opposent sur ce sujet manifestaient en même temps ce samedi matin en présence de nombreux gendarmes. 
© France 3 Normandie
VIDEO : le reportage de Stéphane Gérain et Eric Lombaert) avec les interviews de : 
durée de la vidéo: 01 min 58
Deux manifestations après l'arrivée de migrants à Serquigny
Une trentaine de migrants (pour la plupart des Afghans) sont logés depuis une dizaine de jours, dans des appartements à Serquigny, une petite commune de l'Eure, de 2 000 habitants.
Leur présence a provoqué depuis des réactions très opposées. Il y a ceux qui sont favorables à leur accueil et ceux qui s'y opposent. 
Ces deux camps comptaient bien faire entendre leurs voix ce samedi 5 novembre, à l'occasion de deux manifestations qui se sont déroulées, en milieu de matinée, à quelques mètres de distance, dans les rues du petit village de l'Eure. 

500 manifestants

Selon les gendarmes, 350 personnes favorables à l'accueil des migrants ont manifesté ce matin. Du côté du Front National, leur nombre est estimé à 150 personnes.

Manifestations dans le calme

Un important dispositif de sécurité était mis en place pour éviter une éventuelle rencontre des deux cortèges.
Finalement tout c'est bien passé. Malgré les craintes, il n'y a pas eu d'affrontements entre les deux camps. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants société immigration manifestation économie social