VIDÉO Législatives 2024. Ce qu'il faut retenir du débat entre les candidats de la 5ème circonscription de l’Eure

France 3 Normandie organise une série de débats pour les élections législatives du 30 juin et 7 juillet. Dans la 5ème circonscription de l’Eure, David Daverton (LR), Frédéric Duché (Horizons), Timothée Houssin (RN, député sortant) et Pierre-Yves Jourdain (Nouveau Front Populaire) ont confronté leurs idées ce mercredi 26 juin.

Avec Vernon comme principale commune, la cinquième circonscription de l'Eure est au nord-est du département. Selon des statistiques de l'INSEE datant de 2019, on dénombre 122 200 habitants. Un nombre en stagnation.

Cette circonscription partage de nombreux indicateurs en commun avec la moyenne nationale. Par exemple, l'âge moyen de ses habitants est de 41 ans et le niveau de vie médian est de 21 830€.

En revanche, il existe une statistique étonnante propre à cette circonscription : 39,4% des actifs travaillent hors du département ! Contre 17,2% au niveau national.

Si les résidents prennent plus souvent la voiture pour aller au travail que la moyenne des Français, ils doivent aussi réaliser de plus grandes distances pour rejoindre médecin, pharmacie, dentiste, mais aussi collège et lycée, toujours selon les données de l'INSEE.

Pour rappel, le député sortant est Timothée Houssin (Rassemblement National). Il avait créé la surprise en 2022 en battant François Ouzilleau (Ensemble !), actuel maire de Vernon.

Pouvoir d'achat, quelles propositions ?

C'est le député sortant qui ouvre le débat, en développant ce qui sera la "première mesure" du Rassemblement National s'il accède au pouvoir : "baisser la TVA de 20% à 5,5% sur les prix des carburants et de l'énergie afin de redonner du pouvoir d’achat au ménage".

"Baisser la TVA ça ne marche pas", réplique Pierre-Yves Jourdain, "c'est un cadeau aux entreprises". Le candidat Les Ecologistes rappelle la mesure phare du Nouveau Front Populaire : augmenter le SMIC à 1600€ net.

Le programme économique de cette gauche réunie est immédiatement attaqué par Frédéric Duché. Le candidat Horizons estime que taxer "jusqu'à 86%, ce n'est plus de la fiscalité, c'est du racket".

Leurs cartes blanches : sécurité, travail, déserts médicaux et violences intrafamiliales

Pour David Daverton, candidat les Républicains, l'urgence est de baisser les charges des entreprises, car "les primes par-ci, par-là, ce n'est pas durable". Le chef d'entreprise de 38 ans profite de sa carte blanche pour évoquer la "valeur travail" : "aujourd’hui, dans notre pays, il est plus simple d’avoir des aides sociales que de monter son entreprise."

Timothée Houssin (RN) choisit quant à lui d'évoquer un thème fétiche de son parti : "redresser la France d’un point de vue sécuritaire". Il souhaite notamment "responsabiliser les parents d’enfants délinquants".

Dénonçant une médecine à deux vitesses, Frédéric Duché (Horizons) propose de doubler les honoraires des généralistes s'installant en secteur rural. Pierre-Yves Jourdain (Nouveau Front Populaire) pointe du doigt les violences intrafamiliales : "il faut donner plus de moyens aux associations".

Services publics : consensus sur le constat

"Dans nos communes, les personnes âgées ont besoin d'aide", dénonce David Daverton. "Tous les services ont été détricotés avec des logiques purement comptables", renchérit Pierre-Yves Jourdain.

Timothée Houssin estime qu'une inégalité se crée entre les villes et les campagnes, car "l’Etat ne dépense pas la même somme d’argent pour un habitant de la ruralité que pour un habitant des métropoles".

Quelles solutions face à ce constat ? "Garder les écoles dans la ruralité", demande le candidat RN. "Remettre les emplois supprimés" dans le service public, plaide Pierre-Yves Jourdain.

Le vote dimanche : un consensus aussi...

À chaque fois, la même règle : les candidats ont "une minute pour convaincre" avant de clore le débat. Pour les quatre hommes, quatre fois la même consigne : ne votez pas pour les autres.

"Le programme du Nouveau Font Populaire nous poussera à la ruine", selon Timothée Houssin (RN), pour qui "il faut mettre fin à la politique d'Emmanuel Macron", que les Français ont "sanctionné aux européennes".

David Daverton (LR) en appelle au "vote de la raison", plutôt que celui de "la Macronie qui nous a mis un genou à terre, ou des deux extrêmes". "Les électeurs auront le choix entre le chaos et la fureur", estime Frédéric Duché (Horizons). À moitié d'accord, naturellement, Pierre-Yves Jourdain (Nouveau Front Populaire) voit un "danger réel" dans l'arrivée de l'extrême droite au pouvoir.

Pour rappel, six candidats se présenteront dans cette circonscription pour les élections législatives de 2024. 

  • Timothée HOUSSIN - Rassemblement National - sortant
  • Ludovic BEAUJOUAN - divers
  • Delphine BLITMAN - Lutte Ouvrière
  • David DAVERTON - Les Républicains
  • Frédéric DUCHE - Ensemble - Horizons
  • Pierre-Yves JOURDAIN - Nouveau Front Populaire (EELV)
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité