Fête de la Musique en Normandie : la déception et l'adaptation au protocole sanitaire

Beaucoup de villes de la région jettent l'éponge depuis les annonces très restrictives pour la soirée de la Fête de la musique. Une soirée qui devra se vivre assis, masqué avec un couvre-feu à 23 heures. A Cherbourg, toute la programmation est maintenue car prévue en intérieur. 

Cette année, la fête de la musique n'aura pas lieu dans les rues de Rouen mais sur le net !
Cette année, la fête de la musique n'aura pas lieu dans les rues de Rouen mais sur le net ! © PHOTOPQR/LE COURRIER DE L'OUEST/MAXPPP

" On avait prévu des concerts dans les quartiers populaires et un grand concert sur la place centrale de Falaise (Calvados). Pour aider les restos et les bars, on avait mis en place des partenariats pour les aider à trouver des groupes, des subventions. On suspend tout" , explique Sandrine Morisset, directrice Citoyenneté et Relations Publiques à la ville de Falaise.

Idem à Bayeux ou encore Saint-Lô dans la Manche où l'événement rassemble près de 15 000 personnes dans nos rues chaque année. " Le protocole sanitaire élaboré par les services de l’État concernant l’organisation de cet événement ne laisse pas apparaître les mêmes latitudes qu’annoncées précédemment." 

Des décisions prises après la réception d' un courrier du ministère de la Culture précisant les nouvelles mesures sanitaires prévues pour le bon déroulement de la Fête de la musique. " Le communiqué prévoit notamment d’interdire aux chanteurs et musiciens de se produire dans les rues, en terrasses des bars et restaurants. Seuls les concerts en lieu clos seront permis, avec un public assis et dans le respect d’une jauge. On continuera à envisager de soutenir les commerçants et les artistes d'une autre manière, un autre jour". 

La Fête de la musique se déroulera en effet dans des lieux spécialement choisis pour l'occasion et les spectateurs seront assis et elle se terminera à 23 heures.  " Nous avons rencontré le préfet du Calvados ce matin qui nous a indiqué que deux arrêtés sont pris. L'un qui interdit la musique amplifiée dans les rues et l'autre interdisant d'organiser des concerts dedans et devant les bars et restaurants. Nous avons insisté pour que les amendes ne soient pas la réponse dégainée mais que les officiers de police nationale et municipale puissent être d'avantage dans la pédagogie si certains contreviennent à ces interdictions" indique-t-on du côté de la mairie de Caen où la fête de la Musique attire jusqu'à 30 000 personnes habituellement.

En pleine troisième phase du déconfinement qui s'achève le 30 juin,  le ministère de la Culture a précisé "qu'aucune dérogation ou aucune tolérance n'est prévue" le soir du 21 juin

Les concerts "impromptus des musiciens, notamment amateurs, sur la voie publique" ne seront pas autorisés non plus .

Déception chez commerçants et artistes

A Dieppe (76), Raffi Ichkanian patron d'un café qui s'appelle le QG parle d'"un choc.  On aurait pu faire un chiffre, on attendait cet événement comme le début d'un renouveau, on pensait qu'avec la vaccination, tout ça c'était derrière nous, on se retrouve dans la même problématique, l'impression de n'en voir jamais la fin" . 

C’est une annonce que François Sallé ne comprend pas non plus. Gérant du seul bar à concerts de Dieppe, il ne pourra pas accueillir de spectacle dans sa salle pour la Fête de la musique. Selon lui, tout a pourtant été mis en œuvre pour respecter les restrictions. L’installation d’une scène était prévue sur la terrasse, fermée par des bâches. Interdit également. Parmi les groupes programmés, celui de Mathilde Lourdel, chanteuse. Elle devait aussi se produire dans ce café. 2 concerts, annulés. Aujourd’hui le gérant et la chanteuse se sentent délaissées.

On est pire qu'un produit non essentiel, on a l'impression d'être un produit banni , y a eu une époque où on brûlait des livres, là on brûle des musiciens de l'intérieur 

Mathilde Lourdel

Jeff Tallah avait prévu de faire venir jouer 5 à 6 groupes dans son bar du Havre, le Ferry Boat.
Jeff Tallah avait prévu de faire venir jouer 5 à 6 groupes dans son bar du Havre, le Ferry Boat. © Isabelle Ganne/ France Televisions

Jeff Tallah,  patron du Ferry boat au Havre ( 76),  organise aussi habituellement des concerts: " Je fais jouer 5, 6 groupes tous les ans, tout était prêt, les groupes étaient dans les starting blocks, Madame Bachelot avait dit pas de problème, il y aura une Fête de la musique. Là c'est ingérable pour nous, c'est trop risqué, on peut pas risquer la fermeture administrative alors qu'on a déjà été fermé 7 mois..."

Des concerts jusqu'à 23 heures pour un public assis : 2200 places à Cherbourg

" On a bien fait de tout parier sur des concerts en intérieur, dans nos salles de spectacles de l'agglomération , note Catherine Gentille, adjointe à la Culture à Cherbourg-en-Cotentin. Nous maintenons tous ce qui était prévu: au total, 2200 places assises de 17 h30 à 22h 30". 

Car seuls les concerts, qu'ils soient en plein air ou à l'intérieur, où les spectateurs disposent de places assises seront autorisés, afin de faciliter la bonne circulation du public et d'éviter des attroupements et le non-respect de la distanciation physique. A cette date, les festivals de plein air (dont les spectateurs sont debout) n'auront pas été autorisés à reprendre. 

Du rock au Point du Jour, centre national photographique, du jazz au jardin Emmanuel-Liais ou encore du classique devant le Conservatoire mais un conseil : il faut réserver auprès de la municipalité car les lieux autorisés, qu'ils soient en extérieur ou en intérieur, ne pourront accueillir du public qu'à hauteur de 65% de leur jauge. 

Enfin, si vous envisagez de participer à des concerts accueillant plus de 1 000 personnes le 21 juin, n'oubliez pas de vous munir de votre pass sanitaire.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région normandie fête de la musique culture musique