• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Fêtes des mères : les fleurs, une valeur sûre

Chez un fleuriste, dimanche. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Chez un fleuriste, dimanche. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP

Comme chaque année depuis 1950, la fête des mères est célébrée le dernier dimanche de mai. Soit, aujourd'hui. Avec toujours autant de succès.

Par Clément Massé

Elle rencontre chaque année toujours le même succès : la fête des mères est célébrée ce dimanche. Une journée où traditionnellement, on offre des fleurs à la maman "la plus belle du monde", la sienne.
Fête des mères : les fleurs, une valeur sûre
Chez un fleuriste de Caen (14).
Depuis des semaines, les fleuristes de toute la France préparent cette journée. C'est d'ailleurs la plus importante de l'année en terme de ventes.
Fête des mères : les fleurs, une valeur sûre
Intervenant : Nathalie Cahaigne, fleuriste à Caen. Equipe : Hélène Jacques et Patrick Mertz (France 3 Basse Normandie)

 

La filière horticole française à la conquête des jeunes

Les ventes aux particuliers de fleurs coupées, plantes d'intérieur et de jardin se tassent année après année, poussant la filière à faire évoluer ses pratiques pour séduire les jeunes acheteurs.

La consommation des ménages pour ces produits était en 2014 de 3,1 milliards d'euros, en baisse de 2,3% sur un an. Sur ces achats, 1,6 milliard est dépensé pour des végétaux d'origine française, selon les chiffres de l'institut FranceAgriMer.

La baisse du marché est particulièrement sensible pour les végétaux d'extérieur qui enregistrent une perte de 9,3% en volume et de 1,4% en valeur par rapport à 2013. Le recul par rapport à la moyenne des trois dernières années est encore plus prononcé : -16% en volume et -7% en valeur.

"L'événementiel marche toujours, c'est le quotidien qui se tasse", a commenté Dominique Boutillon, présidente du Conseil spécialisé horticole de FranceAgriMer lors du salon de l'Agriculture.

Le bouquet de fête des mères, un succès
Le sapin de Noël, les chrysanthèmes de novembre et le bouquet de la fête des mères se vendent toujours, mais les jeunes savent de moins en moins comment faire pousser une plante.

"La génération de ceux qui avaient un agriculteur dans leur famille et passée", souligne Mme Boutillon, même si "certains ont transmis leur intérêt pour les plantes".

"Il y a une méconnaissance des nouvelles générations pour les modes de plantation et les soins apportés aux plantes, alors des sites de conseils dédiés se sont mis en place et un étiquetage avec des QR code s'est développé" directement sur les pots, assure Isabelle Chibon-Tailhan, déléguée pour les filières horticole et productions spécialisées à FranceAgriMer.

Labels rouges
La filière a aussi travaillé sur les signes de qualité en développant les labels rouges et une certification environnementale et sociale baptisée "Plante bleue".

Elle a également lancé un logo "Fleurs de France" sur le modèle de ce qui se fait déjà pour la viande et le lait.

Enfin, l'interprofession va financer au printemps une campagne radiophonique ainsi que des programmes courts diffusés en première partie de soirée sur une chaîne grand public avec pour message: "vous avez besoin du végétal pour être mieux dans
votre vie"
.

Le secteur horticole emploie 21.200 personnes dans 4.150 entreprises.
(AFP)

Sur le même sujet

Sur les traces d'Arsène Lupin

Les + Lus