Hervé Morin fait sa rentrée dans Dimanche en politique

Publié le

Le président (Les Centristes) de la Région Normandie est le premier invité de l’émission Dimanche en politique de cette rentrée. L’occasion de faire un tour d’horizon de l’actualité de la semaine et des dossiers de cette rentrée en Normandie. C’est aussi, évoquer la mémoire de la reine Elisabeth II, décédée cette semaine au château de Balmoral en Ecosse.

C’était une femme de devoir qui incarnait son pays, très vigilante sur l’unité et sur la dignité de la fonction, pour nous les Normands.

Hervé Morin, Président de la Région Normandie

Hervé Morin a tenu comme beaucoup à rendre hommage à la reine d’Angleterre décédée ce jeudi 8 septembre à l’âge de 96 ans en rappelant les liens avec la Normandie puisqu’elle était la petite fille (31ème génération) de Guillaume le Conquérant. Il se souvient de l’avoir rencontré sur un champ de courses en Normandie : 

Nous avons en effet la même passion, celle pour le pur-sang. Elle connaissait très bien le cheval, elle était à la fois dans sa fonction de Reine mais en toute simplicité.

Hervé Morin

La Région confrontée à la hausse des prix des énergies

Alors qu’une trentaine de piscines dans l’hexagone sont fermées suite à la flambée des tarifs de l’énergie, Hervé Morin ne cache pas son inquiétude face à la menace qui pèse sur le surcoût qui va peser sur les collectivités : 

On est sur une facture de 80 millions d’euros par an au lieu de 30 millions, soit une hausse de 50 millions d’euros. Pour nous, c’est infaisable.

Hervé Morin

La Région confrontée à la hausse des prix des énergies : extrait de Dimanche en politique avec Hervé Morin dimanche 11 septembre 2022 ©France 3 normandie

Relancer la filière Hydrolienne en Normandie

Abandonnée en 2018, la filière hydrolienne doit être relancée, c’est du moins le souhait du président de la Région qui plaide pour le Raz Blanchard qui possède les plus grands courants d’Europe :

On peut avoir l’équivalent de 2 ou 3 centrales nucléaires dans le Raz Blanchard. Nous avons la chance d’avoir l’industrie capable de construire ces éoliennes notamment les CMN à Cherbourg.

Hervé Morin

durée de la vidéo : 01min 43
Relancer la filière Hydrolienne en Normandie (extrait de Dimanche en politique avec Hervé Morin, dimanche 11 septembre 2022) ©France 3 Normandie

La Région a racheté les concessions au fond de la mer qui permettraient d’installer ces hydroliennes.

Le président de la Région souhaite faire de la Normandie une région pilote en matière d’énergies décarbonées. Il pense que la politique énergétique est un « véritable scandale car on a abandonné le chef de l’Etat à abandonner la filière électronucléaire par posture politicienne » tout en se réjouissant du projet de construction de deux réacteurs EPR de 2ème génération à la centrale de Penly.

La société Compin située à Evreux mise en demeure de revoir son plan de restructuration

La société Compin à Evreux qui fabrique des sièges ferroviaires a annoncé son intention de supprimer  55 postes sur les 113 que compte le site. Une décision qui rend furieux le président de Région qui avait plaidé en 2016 pour que l’entreprise normande soit retenue par Bombardier afin d'équiper les 40 rames Omnéo qui circulent aujourd’hui entre Paris et la Normandie.  Il demande à la SNCF de mettre la pression sur les dirigeants de Compin pour que ces derniers reviennent sur leur projet de plan social :

Jean-Pierre Farandon, le directeur de la branche SNCF proximités m’a promis qu’il allait exiger dans les futurs marchés que Compin s'engage sur une production qui soit française. Les trains sont faits en France, il n’y a pas de raison que les sièges ne soient pas faits en France.

Hervé Morin

durée de la vidéo : 34sec
La société Compin à Evreux (extrait Dimanche en politique avec Hervé Morin dimanche 11 septembre 2022) ©France 3 Normandie

La Normandie continue de perdre des habitants

Pour la 6ème année consécutive, la Région continue de perdre des habitants, c’est ce que révèle la dernière étude de l’Insee. Nous sommes aujourd’hui 3 307 300 habitants en Normandie, c’est 6 100 personnes en moins par rapport à l’an dernier et 30 000 depuis 2016. Quand on regarde de plus près, les départements les plus peuplés que sont le Calvados et la Seine-Maritime, affichent une stabilité alors que l’Eure (–0,3%), la Manche (- 0,3%) et surtout l’Orne (-0,8) continuent de perdre des habitants. Une baisse de la démographie qui n’inquiète pas Hervé Morin pour autant : 

J’aimerais avoir une démographie positive mais chaque année, on le voit dans les enquêtes d’opinion menées par l’IFOP, il y a 90% des Normands qui espèrent que leurs enfants vivront en Normandie.

Hervé Morin

Même si Hervé Morin reconnaît qu’il y a toujours un problème d’attractivité de la Normandie « c’est à nous d’être les ambassadeurs de la région » a rappelé le président de la Région.

Hommage aux héros : Hervé Morin confirme son soutien au projet

Alors qu’une consultation publique a été lancée jusqu’au 7 octobre concernant un projet de site dédié au débarquement et à la bataille de Normandie à Carentan à l’horizon 2025, la question du traitement de la Seconde Guerre mondiale avec un théâtre mobile où un millier de visiteurs pourraient revivre le débarquement continue de faire débat. Mais le président Morin tacle les opposants au projet :

Moi, j’ai toujours été très favorable au projet. C’est un projet privé, financé sur des fonds privés. C’est le moyen de porter ce tourisme qui est très important, c’est un projet qui doit permettre aux jeunes générations de s’approprier cette période de l’histoire. vous savez, ceux qui s’y opposent sont les mêmes que ceux qui s’opposaient au Mémorial il y a 30 ou 40 ans.

Hervé Morin

Hervé Morin, invité de Dimanche en politique est à découvrir ce dimanche à 11h30 sur France 3 Normandie et en replay sur la plateforme France.TV

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité