Jour J pour les primaires socialistes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine BERRA

Ce scrutin inédit qui doit permettre de désigner le candidat PS à la présidentielle de 2012.

Les bureaux de vote seront ouverts ce dimanche 9 octobre de 9 h 00  à 19 h 00 pour donner aux sympathisants de gauche inscrits sur les listes électorales la possibilité de désigner eux-mêmes le candidat socialiste à la présidentielle parmi 6 prétendants.



204 bureaux de vote ont ouvert leurs portes en Basse-Normandie dès 9 h 00.
97 dans le Calvados, 63 dans la Manche et 44 dans l'Orne.



Selon Fréderic Léveillé, secrétaire fédéral du PS dans l'Orne, le bureau d'Argentan a enregistré plus de 60 votants en une heure ce matin dès l'ouverture.



Les premiers taux de participation dans la région nous serons communiqués aux alentours de 13 h 00.





Trouver un bureau de vote :

http://bureauxdevote.lesprimairescitoyennes.fr/

Ou au téléphone : 0825 05 2012 (0,15 cts la minute depuis un poste fixe)

Résultats dans la soirée.



 




L'événement politique de la semaine

Ce scrutin va-t-il durablement modifier les pratiques démocratiques de notre pays ?

C'est l'une des questions qui se posent alors que le Parti Socialiste se lance pour la première fois en France dans une élection primaire.

Un parti qui connaît une importante crise de leadership depuis avril 2002 et qui chamboule ses habitudes les plus anciennes en permettant aux sympathisants se réclamant des valeurs de la gauche de désigner son candidat, et plus uniquement aux militants encartés comme c'était le cas depuis 1995.

C'est d'ailleurs probablement cette crise de leadership qui a contraint les socialistes à envisager cette primaire, trop divisés et sans réel présidentiable ainsi que le congrès de Reims l'a cruellement démontré en 2008.



Le processus mis en oeuvre ce dimanche confie donc aux sympathisants le soin de trancher cette question avec le risque pour le PS d'en sortir encore plus divisé.

A moins que l'exercice ne leur permette au contraire d'en sortir pacifiés derrière un candidat définitivement légitimé par les urnes.

Une séquence citoyenne à double tranchant.



La grande inconnue de ce dimanche, c'est la participation (l'organisation table sur 1 à 2 millions de votants) et donc également le profil des électeurs. "Objet politique non identifié", ce scrutin peut déboucher sur "des surprises", ont prévenu des politologues.

Sauf si un candidat obtient plus de 50% des voix ce dimanche soir, un second tour aura lieu dimanche prochain entre les deux finalistes.

Une convention d'investiture du gagnant est prévue le 22 octobre.






 

En Basse-Normandie

Dans le Calvados, traditionnellement fabiusiens, les élus défendent les couleurs de Martine Aubry comme on a pu  le constater lorsque la candidate est venue à Caen. Ils étaient tous présents pour la photo : Philippe Duron, le député-maire de Caen, Laurence Dumont, la députée du Calvados, même le vieux lion Louis Mexandeau avait fait le déplacement pour accueillir l'ancienne première secrétaire.



Raphaël Chauvois, 1er fédéral du Calvados affirme que 60% de la fédération fait bloque derrière la maire de Lille.



L'Argentanais Laurent Beauvais, président de région, fait lui aussi partie des soutiens à Martine Aubry.



Un cas particulier dans l'Orne, tout comme Joaquim Pueyo, le maire d'Alençon. Ils sont en effet les deux seuls élus socialistes Ornais à défendre Martine Aubry. Tous les autres roulent pour François Hollande.



Le 1er secrétaire fédéral, Frédéric Léveillé,également conseiller général, Pierre Pavis, le maire d'Argentan,  Jean-Claude Pavis, conseiller général se rallient au député de la Corrèze tout comme les élus de la Manche comme le sénateur Jean-Pierre Godefroy ou le conseiller régional  Jean-Karl Deschamps.



Seul Bernard Cazeneuve, le député-maire de Cherbourg observe un silence prudent. En tant que fabiusien, il devrait  soutenir Martine Aubry, cependant, il n'a pas affiché clairement son soutien à celle qui arrive en deuxième position dans les sondages.






Le 1er tour en direct sur france3.fr



 



De 11 h 00 à 23 h 00, suivez en direct la primaire PS sur notre site dédié :




 

Présidentielle 2012



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité