Ligue 1 : Caen s'éloigne des places européennes après sa défaite contre Lorient (1-2)

Les Caennais se sont inclinés samedi soir face à Lorient (1-2). Une défaite qui sonne la fin des illusions européennes pour les Normands, 9ème au classement, avec 5 points de retard sur le quatrième, Rennes, qui joue dimanche près-midi.

Les Merlus ont profité des faiblesses caennaises, au milieu et en défense, pour infliger aux Normands leur 3e défaite sur les quatre derniers matches. Au bout d'un joli mouvement à trois Romain Philippoteaux - Majeed Waris - Benjamin Jeannot, le gardien caennais Rémy Vercoutre avait d'abord sauvé son camp d'une superbe manchette (15e).

Mais deux minutes plus tard, les Merlus faisaient mouche sur un ballon en profondeur de Raphaël Guerreiro qui prenait de court une charnière normande très mal inspirée. Jeannot s'y reprenait à deux fois pour battre Vercoutre (0-1, 17e)

Très approximatifs, les Caennais ont peiné à trouver des solutions dans la profondeur, face à un bloc lorientais bien regroupé en 4-4-2. A part sur une tête d'Andy Delort joliment détournée par Benjamin Lecomte (23e), Caen n'a pas cadré une tentative dans le premier acte. 

Lorient doublait la mise d'entrée en deuxième période, sur une nouvelle perte de balle plein axe mise à profit par Philippoteaux qui provoquait la faute de Damien Da Silva dans la surface. Waris transformait le penalty (0-2, 47e). 

Caen ne lâchait pas, à l'image de Dennis Appiah qui bénéficiait de plusieurs contres favorables pour réduire le score (1-2, 64e), premier but en L1 du défenseur latéral droit.

Leconte empêchait ensuite Ronny Rodelin d'égaliser (73e), alors que Caen mettait enfin plus de rythme. Mais Lorient, qui voyait Vercoutre sauver coup sur coup deux balles de 3-1 en fin de partie, tenait un succès qui lui assure quasiment définitivement le maintien en Ligue 1, avec 8 points d'avance sur la zone rouge, un matelas confortable à cinq matches de la fin.

Quant à Caen, cette défaite sonne définitivement la fin des illusions européennes, avec 46 points, soit 5 unités de retard sur la 4e place.



Les déclarations des entraîneurs : 

Patrice Garande (entraîneur de Caen): "Vu la spirale dans laquelle on est, ça va être très compliqué d'accrocher le top 6. Ce qui me gêne, me met en colère, c'est qu'on est en train de gâcher notre maintien précoce. Cela aurait dû nous libérer, donner une énergie, de l'envie supplémentaire, de la force. On ne fonctionne plus en équipe, trop de joueurs ne sont pas à leur niveau. On aurait pu revenir au score, mais on ne prend pas les matches comme il faut, on n'a pas l'attitude d'une équipe qui veut conquérir quelque chose. Sur le plan défensif, on ne dégage pas une sérénité incroyable. On est plus dans la réaction que l'action."

Sylvain Ripoll (entraîneur de Lorient): "Certaines années, le maintien se joue au-delà des 42 points, et on a envie d'avoir notre destin entre les mains. C'est pour ça que le match contre Toulouse chez nous la semaine prochaine sera si important. On pourra passer à autre chose et remplir ce premier objectif, s'il y a un résultat positif contre Toulouse. Il faut savoir s'accrocher, et pour faire un résultat à Caen, il fallait aussi ça. J'ai beaucoup aimé le comportement de mes joueurs."
La feuille de match :
Spectateurs: 18.000 environ

Arbitre: T. Chapron

Buts: Caen: Appiah (64); Lorient: Jeannot (17), Waris (47 s.p.)

Avertissement: Caen: Vercoutre (75)

Les équipes:
Caen: Vercoutre - Appiah, Al. Yahia, Da Silva, Imorou (Adeoti 79) - Delaplace, Diomande (Seube 59), Féret (cap) (N'Kololo 71) - Rodelin, Delort, Bazile
Entraîneur: Patrice Garande

Lorient: Lecomte (cap) - Gassama (Paye 71), Rose, Touré, Guerreiro - Philippoteaux, Ndong, Mesloub, Barthelmé (Bellugou 64) - Waris (Musavu-King 84), Jeannot
Entraîneur: Sylvain Ripoll