Accident d'ULM dans la Baie du Mont-Saint-Michel

Un autogire ULM s'est écrasé cet après-midi près d'Avranches, sur la piste de l'aérodrome du Val-Saint-Père. Les pompiers sont sur place.
L'autogire (parfois écrit autogyre) est un aéronef dont une voilure tournante libre assure la sustentation, mais dont la propulsion est assurée par une hélice entraînée par un moteur. Image d'illustration.
L'autogire (parfois écrit autogyre) est un aéronef dont une voilure tournante libre assure la sustentation, mais dont la propulsion est assurée par une hélice entraînée par un moteur. Image d'illustration. © Maxppp/ Christian Watier
Les pompiers de la Manche sont intervenus peu après 15 heures ce mardi 11 août, pour la chute d'un gyrocoptère sur la piste de l'aérodrome du Val-Saint-Père, dans la Manche, où office l'aéro-club des Grèves du Mont-saint-Michel. Le gyrocoptère serait actuellement sur le côté.
 

Il a mis trop de gaz au décollage... a décroché, puis s'est enfoncé. Le rotor a touché par terre

Gérard Morel, vice-président de l'aéroclub des Grèves du Mont-Saint-Michel



Gérard Morel, vice-président de l'aéroclub témoigne : "C'est un pilote du club qui est parti avec une passagère. Au décollage, il a mis trop de gaz. Il fait très beau, y'a pas de vent, il a décroché en réduisant, puis s'est enfoncé carrément. Le rotor a touché par terre, donc l'appareil s'est couché sur le côté.
C'est quelqu'un d'expérimenté, ça arrive quelques fois mais c'est très rare. L'engin n'est pas dangereux." 

 

Deux victimes évacuées vers Avranches


L'incident aurait fait deux victimes, fort heureusement légèrement bléssées seulement. Elles ont été transportées à l'hôpital d'Avranches. "Le pilote et sa conductrice ont apparement des fractures au bras. Leurs vies ne sont pas en danger."

L'activité de l'aérodrome est stoppée le temps de l'intervention des secours. 17 pompiers sont mobilisés.
Une enquête va être menée, la brigade de gendarmerie aérienne de Rennes (BGTA) est atuellement sur place pour prendre des photos, prendre des mesures, passer un drone.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mont saint michel culture patrimoine faits divers aviation aéronautique