• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Un artiste avranchinais séduit les amateurs d'art de la capitale

Après une première exposition aux archives départementales de la Manche, le travail de Joseph Le Dieu était présenté pour la première fois jeudi soir à Paris
Après une première exposition aux archives départementales de la Manche, le travail de Joseph Le Dieu était présenté pour la première fois jeudi soir à Paris

Jeudi soir, dans le 9e arrondissement de Paris, avait lieu à la Fondation Taylor le vernissage d'une exposition consacrée aux dessins de Joseph Le Dieu, un avocat avranchinais du XIXème siècle.

Par CM et JBP

"Ils sont très fins, de très bon goût et de très bonne facture", juge une dame l'oeil visiblement expert, munie d'une loupe à la main pour scruter la maîtrise du trait. Sur les murs, 139 dessins représentant les paysages de Saint-Pair-sur-Mer, Granville, du Coutançais ou de l'Avranchin réalisés au gré des promenades de son auteur, Joseph Le Dieu. Ces dessins sont exposés depuis jeudi soir et jusqu'au 30 janvier à la Fondation Taylor, une association d'artistes née en 1844 et installée dans le 9e arrondissement de la capitale. 

 / © Joseph Le Dieu
/ © Joseph Le Dieu

Joseph Le Dieu est le premier artiste normand depuis Marin Marie à être exposé à Paris. L'histoire a failli pourtant l'oublier. Car de son vivant (1815-1880), c'est avant tout comme avocat et comme intellectuel que cet Avranchinais était connu. Son talent n'a véritablement été reconnu qu'il y a quelques années, plus d'un siècle après sa disparition. Ses dessins, compilés dans trois carnets, ont été découverts dans un coffre familial. C'est l'enquête des archives départementales de la Manche qui a permis d'identifier leur auteur.

Reportage de Jean-Baptiste Pattier et Franck Bodereau
Intervenants:
- François LEGRAND, artiste peintre et vice-président de la Fondation Taylor
- Catherine MARIE, propriétaire des dessins de Joseph Le Dieu
- David NICOLAS, maire d'Avranches

Un artiste avranchinais séduit les amateurs d'art de la capitale

 

Sur le même sujet

Tramway de Caen : 18 mois de travaux pour tourner la page

Les + Lus