Ivre, il roule à contre-sens sur l'autoroute A 84, sur une chaussée givrée...

Un automobiliste a été interpellé par les gendarmes jeudi soir près d'Avranches alors qu'il s'était engagé sur l'autoroute dans le mauvais sens de circulation.

Les faits remontent à jeudi soir, mais ils viennent seulement d'être révélés. Jeudi soir, vers 22h45, l'équipe rapide d'intervention de la gendarmerie est alertée par des témoins qui ont vu un véhicule circuler à contre-sens. Une Citroën Xsara roule effectivement dans le sens inverse de la circulation, sur la voie normalement destinée au dépassement.

Sur une chaussée incertaine en raison du givre, l'Alpine des gendarmes fonce vers l'échangeur le plus proche pour l'intercepter. Un véhicule de la DIRNO bloque la circulation en amont afin d'éviter une collision. Miraculeusement, l'accident est évité.

Les militaires parviennent à arrêter l'automobiliste.  Vérification faire, il présente "un taux de 1,20 mg/l d'air expiré, soit 3 fois le taux délictuel". L'auteur du post Facebook par lequel est révélée cette histoire en est resté sans voix : "Que dire ? Qu'il ne se souvenait de rien ? Merci les gars pour le job."

Les gendarmes sauvent un désespéré parti à pied sur l'autoroute

Dimanche, cette même Alpine de l'équipe rapide d'intervention est stationnée près du contournement d'Avranches, sur la RN 175, à proximité de la zone commerciale. Les militaires aperçoivent trois personnes qui en sont venus aux mains. Ils interviennent pour ce qu'ils pensent être une bagarre. Une fois sur place, ils comprennent "qu'un jeune homme aux intentions suicidaires était parvenu à échapper à ses camarades qui tentaient de le retenir".

Les gendarmes courent à sa poursuite. "Ils ont pris des risques", raconte un officier du groupement de gendarmerie de la Manche. Ils parviennent à le rattraper alors qu'ils s'était engagé sur la quatre voies. Le jeune homme a été confié aux sapeurs pompiers. Sur la page Facebook des gendarmes, l'Amicale des sapeurs pompiers d'Avranches tire son chapeau aux militaires : "Nous tenons à féliciter la réactivité des gendarmes, sans eux la situation aurait été dramatique. Bravo à vous"

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité