Cherbourg : sept grenades allemandes neutralisées en urgence

Ces munitions datant de la seconde guerre mondiale ont été découvertes ce mercredi dans une galerie souterraine du fort de Brécourt qui abritait les rampes de lancement des missiles V2.
C'est une entreprise chargée d'effectuer des relevés topographiques qui a donné l'alerte mercredi matin après être tombé sur "des engins suspects". Le Centre Opérationnel de la Marine décide alors de dépêcher sur place une équipe Groupement de Plongeurs-Démineurs (GPD). Les experts identifient sept grenades à fusil de type Panzergranate représentant un kilo d'équivalent TNT.

Le préfecture maritime précise que les engins explosifs ont été déplacés hors du souterrain par quatre plongeurs-démineurs pour être détruits à proximité d'un bunker. L'opération a pris fin à 17h20.
 

Le fort de Brécourt est une installation militaire qui a été aménagée par la Marine il y a près d'un siècle pour y stocker le mazout alors destiné aux sous-marin. Pendant l'occupation, l'armée allemande l'a transformé dans le but d'un faire un site de lancement des missiles V2. À la libération, les rampes étaient quasiment achevées. Le site appartient toujours à la Marine Nationale, mais il n'est pas ouvert au public.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cotentin débarquement dday histoire sorties et loisirs faits divers