Course contre la montre à Coutances : les pompiers mobilisés pour évacuer les trésors de la cathédrale

Les pompiers de la Manche ont procédé à un important exercice d'évacuation à la Cathédrale de Coutances. Il s'agissait notamment de mettre en sécurité les œuvres présentes dans l'édifice. Une opération qui s'inscrit dans le plan gouvernemental mis en place après l'incendie de Notre Dame.

Les riverains de la Cathédrale de Coutances ont été surpris du déploiement de gyrophares, ce lundi 11 mars 2024, en soirée. Neuf véhicules d'intervention et 24 pompiers ont participé à un exercice d'évacuation de l'édifice catholique. 

L'objectif des pompiers était de sécuriser les œuvres d'art en cas d'incendie dans le lieu de culte. Une simulation a été lancée avec de la fumée qui se dégageait de la salle Capitulaire, au-dessus de la Sacristie. 

La mission des pompiers était de maîtriser rapidement le début de feu, pour permettre la mise en sécurité des œuvres d'art. La cathédrale de Coutances possède une centaine d'objets de valeur, peintures, sculptures ou ornements. Dans le lot, beaucoup ne peuvent pas être déplacés ou ne sont pas prioritaires. 

Il y a une hiérarchisation des œuvres pour sauver en priorité celles qui ont le plus de valeur patrimoniale.

Nathalie Dangles, Cheffe de l’unité départementale de l'architecture et du patrimoine UDAP de la Manche…

Les leçons de l'incendie de Notre Dame

Cet exercice, organisé ce lundi 11 mars, fait partie des plans de sauvegarde des biens culturels mis en place par l'État, dans tous les édifices publics de France, après l'incendie de Notre Dame. Il s'agit d'accroître le niveau de sécurité des 87 cathédrales appartenant à l'État et des cinq cathédrales normandes (Coutances, Bayeux, Rouen, Sées et Évreux). Des opérations de ce type ont eu lieu à la Cathédrale de Bayeux et au Musée de Normandie. 

À chaque exercice, il s'agit de mettre en pratique le plan d'intervention établit pour chaque lieu. Un plan très précis, où rien n'est laissé au hasard. Outre l'inventaire des œuvres d'art, ce plan précise les priorités des secours. Il comprend également un volet "prévention" avec des travaux de sécurisation du réseau électrique, ainsi que l'installation d'équipements d'alarmes et d'évacuation des fumées. Des travaux, d'un montant de 1.175.000 euros, qui ont été effectués en 2021 et 2022 dans la Cathédrale de Coutances. 

Le plan est conçu pour envoyer des groupes spécialisés sur l'extraction des œuvres.

Colonel Franck Maillard, Chef de groupe SDIS 50

durée de la vidéo : 00h03mn19s
Les pompiers de la Manche ont procédé à un important exercice d'évacuation à la Cathédrale de Coutances. Il s'agissait notamment de mettre en sécurité les œuvres présentes dans l'édifice. Une opération qui s'inscrit dans le plan gouvernemental mis en place après l'incendie de Notre Dame. ©M.Bellinghen/B.Goulet

À l'issue de l'exercice, ce lundi 11 mars 2024 à 21 h 30, les pompiers de la Manche ont fait un premier bilan de l'intervention. "C'est plutôt une réussite" précise le Colonel Franck Maillard, le patron du SDIS 50, "les œuvres ont été placées en lieu sûr. Le point à améliorer, c'est la sûreté générale de l'ensemble". Lors de cet exercice, les hommes du feu n'ont pas réussi à placer la bâche de protection sur l'autel de la Cathédrale et une statue de la Vierge n'a pu être déplacée. 

Le dernier exercice d'incendie d'évacuation, à la cathédrale de Coutances, remonte à décembre 2021.