Grandes marées du 7 au 9 mai : quelques rappels pour éviter le danger pendant le pont de l’Ascension

Depuis janvier, six personnes sont mortes sur le littoral lors des grandes marées. Un chiffre peu engageant, qui permet de remettre les idées en place à l'approche du coefficient de marée de 101 du 8 mai. Le beau temps annoncé va inciter les pêcheurs à pied amateurs à s’initier aux joies du ramassage de coquillages.

Rien que l'année dernière, 344 personnes se sont retrouvées isolées par la marée d'après la préfecture maritime de la Manche et Mer du Nord. Cela nécessite l'engagement de nombreux moyens, qu'ils soient aériens ou nautiques et parfois dans des conditions délicates.

Alors, à l'amorce de trois jours propices aux promenades de pêche à pied, du mardi 07 au jeudi 09 mai 2024, pour éviter de vivre cette situation, mieux vaut être vigilant et appliquer des préceptes simples.

Prendre connaissance des horaires exacts des marées

Consulter la météo, et s'informer des coefficients et des horaires de marée, c'est la première chose à faire avant de chausser ses bottes et de partir pêcher sur l'estran. Pour les non-initiés, les tableaux de marnage peuvent paraître obscurs ou fastidieux, alors pas de honte à demander aux locaux ou aux offices de tourisme une petite explication afin d'éviter toute erreur.

Une fois occupé à pêcher, on peut perdre la notion du temps alors mieux vaut garder un œil sur sa montre ou son téléphone, voire enclencher une alarme si besoin.

Prévenir des proches du lieu où l'on veut se promener ou pêcher

On ne part pas seul, et surtout, on prévient ses connaissances de là où l'on compte se rendre. Et on évite toute imprudence quand on ne connaît pas le littoral où l'on se promène ou pêche. 

Avoir en poche un moyen de communication

En plus du seau, de l'épuisette et/ou de la griffe, on n'oublie pas son téléphone portable. Chargé bien évidemment et placé en lieu sûr dans une pochette étanche. Le numéro à joindre est le 116. La VHF peut s'avérer utile aussi pour alerter les secours en mer via le canal 16.

Prendre un point de repère visuel

Penser à se repérer une fois descendu sur l'estran, c'est essentiel pour remonter en sécurité quand la marée est montante. Avoir localisé un point de repli peut aussi aider. La mer en remontant peut modifier la perception de l'environnement et faire perdre ses repères. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité