• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Arrestation d'un amateur d'art granvillais à l'origine du vol de 400 objets historiques

Les pistolets de Surcouf dérobés en septembre 2017 au musée de Saint-Malo. / © France 3 Normandie
Les pistolets de Surcouf dérobés en septembre 2017 au musée de Saint-Malo. / © France 3 Normandie

La police de Granville est remontée jusqu'à l'homme qui avait dérobé les célèbres pistolets de Surcouf en septembre 2017 au musée de Saint-Malo. 

Par CB

Les policiers granvillais ont réussi un beau coup de filet en remontant jusqu'à un amateur d'art de Granville, qui avait dérobé plus de 400 objets appartenant au patrimoine historique normand, dont plusieurs œuvres majeurs. Tout a commencé quand l'escroc a tenté de revendre à une librairie parisienne un livre sur le Mont-Saint-Michel, datant de 1848. Le libraire, qui avait repéré le tampon de la médiathèque de Granville sur l'ouvrage, avait refusé la transaction avant d'alerter la médiathèque. Un réflexe qui a permis à la police de Granville de remonter jusqu'au voleur. 

"Le sommet de l'iceberg, c'était cet ouvrage sur le Mont Saint-Michel dont la vente avait été tentée. Quand on a soulevé l'ouvrage, on s'est aperçu derrière de la totalité de ce qui avait pu être dérobé", explique Cyril Lacombe, procureur de la République à Coutances.

En plus du livre, les célèbres pistolets de Surcouf, volés en septembre 2017 au musée de Saint-Malo, ainsi que la vierge en bois dérobée dans l'église de Donville-les-Bains ont été retrouvés. L'homme avait également dérobé une centaine de documents des Archives départementales. Il sera jugé au tribunal de Coutances, le 12 décembre, et risque 7 ans d'emprisonnement et 100 000 euros d'amende. 
 
Granville : arrestation d'un voleur d'objets d'arts

Sur le même sujet

Interview de Maître Éric Di Costanzo avocat

Les + Lus