• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le clip du chanteur Méo tourné à Granville est plein de vie : il tourne bien sur les réseaux sociaux

Le clip de "La Dissidanse" tourné dans les rues de Granville comptabilise 120 000 vues sur Facebook (capture d'écran). (3038912)" / © Méo
Le clip de "La Dissidanse" tourné dans les rues de Granville comptabilise 120 000 vues sur Facebook (capture d'écran). (3038912)" / © Méo

L'artiste Méo se fait remarquer avec sa chanson La Dissidanse, dont le clip a été tourné à Granville. En moins d'un mois, la vidéo a atteint les 120 000 vues sur Facebook.

Par Pauline Comte

Mélangez un texte engagé et la "mentalité contestataire" de Granville,vous obtiendrez la chanson La Dissidanse de l'artiste Méo. Mi-juin, le chanteur a tourné le clip de son titre dans les rues et les commerces de la ville normande, où les habitants se sont prêtés au jeu de la dissidence. Mise en ligne le 12 octobre, la vidéo comptabilise 120 000 vues sur Facebook.
 
La Dissidanse, Méo
 

Des Granvillais "révoltés"

L'artiste a composé pendant 25 ans à Paris et a collaboré avec son ami de longue date Thomas Dutronc, pour les titres Turlututu (2012) et Allongé dans l'herbe (2015). Il y a trois ans Frédéric Pierrez, alias Méo s'installe à Granville. Il découvre le carnaval, cher aux habitants, et le caractère "révolté" des Granvillais, raconte-t-il.

Le 15 juin dernier, il donne rendez-vous aux résidents pour un flash mob, afin de réaliser le clip du titre La Dissidanse. Environ 150 personnes répondent à l'appel pour prendre part aux deux jours de tournage. Alors que les participants découvrent les paroles de la chanson, ils adhérent aux propos. Les Granvillais de tous âges et avec "tous types de profils", s'improvisent acteurs : face caméra, ils défilent le poing levé pour jouer la carte de la désobéissance.
 

Une chanson engagée mais apolitique

"Les insoumis se mettent en marche." Ce sont les mots que les internautes peuvent trouver sur la page Facebook de la chanson. Méo revendique clairement être "apolitique". Le chanteur veut "fédérer avec une chanson plutôt qu'avec des partis politiques", explique-t-il. 

Pour l'artiste, l'idée est de dédramatiser les problèmes rencontrés en France, "non pas pour éteindre la grogne des citoyens mais plutôt pour en parler de manière plus ludique, en s'adressant à tout le monde".

Méo et son équipe espèrent maintenant que La Dissidanse se fera entendre au niveau national. Au vu de l'engouement normand pour la chanson, l'artiste prépare déjà d'autres titres, avec un projet d'album comme objectif.

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Le mirliton de Pont-Audemer

Les + Lus