Iles anglo-normandes: un camp de concentration à Aurigny entre 1941 et 1944

On ne le sait pas toujours mais entre 1941 et 1944, l’île anglo-normande d’Aurigny a abrité des prisonniers et un camp de concentration. En cette semaine de commémoration, petit rappel des faits.

Sur l'île d'Aurigny, entre 1941 et 1944, il y avait 4 camps dont 1 camp de concentration nazi
Sur l'île d'Aurigny, entre 1941 et 1944, il y avait 4 camps dont 1 camp de concentration nazi © France 3 Basse Normandie
Vingt sept nationalités étaient représentées dans quatre camps éparpillés sur l’Ile entre 1941 et 1944. Des russes, des ukrainiens, des républicains espagnols, des français, 3 chinois et des « notables » juifs souvent mariés à des non juives. Près de 5000 prisonniers auront été détenus à Aurigny dans des conditions de vie très dures. On sait peu de choses sur ce qui s’est réellement passé sur l’île pendant cette période sombre de l'occupation allemande. Seul le camp de Norderney commandé par des nazis a obtenu la reconnaissance tardive et la dénomination de camp de concentration.
Pour plus d’informations : Bulletin de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation
Tous les 5 ans, aux alentours du 20 mai, quelques rescapés continuent de commémorer la mémoire de leurs camarades disparus sur l'île anglo-normande d'Aurigny.

Reportage en 1989 de Charles Mélingue et Michel Latrouitte

durée de la vidéo: 02 min 12
Ile anglo-normande: un camp de concentration à Aurigny entre 1941 et 1944

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
seconde guerre mondiale éducation histoire sorties et loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter