Manche : les chefs militaires de demain au Normandy Victory Museum

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emilie BERAUD
La 29ème promotion de l'Ecole de guerre de Paris au Normandy Victory Museum.
La 29ème promotion de l'Ecole de guerre de Paris au Normandy Victory Museum. © Corinne Delacoute

Du 1er au 3 septembre, le Normandy Victory Museum de Carentan a fêté sa rentrée avec la visite de la 29ème promotion de l'Ecole de guerre de Paris, une structure qui forme les chefs militaires de demain.

Venus du monde entier, ils sont 385 à avoir fait le déplacement. Des officiers français et étrangers des armées et de la gendarmerie ont visité le Normandy Victory Museum pour leur rentrée des classes. Originaires de 65 pays différents, ces militaires aguerris ont été sélectionnés pour rejoindre les bancs de l'Ecole de guerre de Paris, une institution qui prépare des officiers à devenir de futurs dirigeants.

Une visite au musée pour plus de cohésion 

Faire un détour par la Normandie, c'est d'abord l'occasion pour ces stratèges de partager leurs expériences de terrain et leurs compétences, à travers un voyage de cohésion : « On a déjà une quinzaine d’années d’expérience dans nos armées respectives. Alors cette visite permet de croiser les regards et d’apprendre à se connaitre pour pouvoir travailler en totale synergie », raconte Marie, capitaine de corvette française.

Au cours de leur formation, les stagiaires seront invités à penser en termes interarmées et interalliés, car ils sont tous issus de différents corps de métiers (armées de terre, armées de l'air, gendarmerie) voire originaires de pays différents. Parmi les membres de la promotion, 70% sont rattachés à l'armée française et 30% sont issus d'armées étrangères. 

La Normandie : un terrain d'apprentissage idéal

Mettre un pied en Normandie, c'est aussi se pencher sur l'histoire d'un champ de bataille emblématique de l'histoire française : la bataille de Normandie, nom de code, "opération Overlord". Un cas d'école idéal pour des militaires amenés à déployer des stratégies opérationnelles. 

C'est une belle reconnaissance pour le musée. On est encore en pleine croissance et en manque de notoriété.

Godefroy Beaussire, directeur du Normandy Victory Museum

Déjà fin connaisseurs de l'histoire militaire, des armes et de leurs usages, les nouveaux membres de l'Ecole de guerre ont bénéficié d'un parcours de visite spécifique : "On a principalement axé notre discours sur les détails de la Bataille des Haies. Quelques semaines après le débarquement, les alliés s'empêtrent dans le bocage normand et montent l'opération COBRA. Elle permet de rompre le front allemand et d'ouvrir la voie à la libération de la France", détaille Godefroy Beaussire, directeur du Normandy Victory Museum. 

Depuis quinze ans, les élèves de l'Ecole de guerre de Paris voyagent en Normandie à la rentrée des classes avant d'entamer leur formation d'un an. C'est la première fois qu'ils se rendaient au Normandy Victory Museum. Alors cette année, le musée a gagné sa bataille. 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.