Manche : à Saint-martin-de-Bréhal et Saint-Jean-Le-Thomas, la tempête Eleanor a laissé des traces

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

La tempête Eleanor et les fortes marées n'ont pas épargné le littotal de la Baie du Mont-Saint-Michel : à Saint-Jean-le-Thomas, la cale a été submergée et un mur s'est effondré. L'accès au bord de mer est désormais interdit. Nos images. 

Par Aurélie Misery

La côte Ouest de la Manche a été particulièrement touchée par la tempête Eleanor. Selon la préfecture, les communes de Saunt-Martin-de-Bréhal, Saint-Jean-le-Thomas et Hauteville-sur-Mer ont activé leur plan communal de sauvegarde.

A Saint-Martin-de-Bréhal, Sable et eaux mélangés se sont infiltrés  dans une dizaine  =de maisons du bourg mais c’est l’école de voile qui a payé le plus lourd tribut. L’eau rentrée par les fenêtres a complétement inondé le bâtiment.

A Saint-Jean-Le-Thomas, la mer poussée par les vents et le fort coefficient de marée s’est engouffrée par la cale menaçant les maisons. Mais c’est directement sur la plage  que les dégâts sont les plus impressionnants. Deux murs protégeant des habitations se sont effondrés sous les coups de boutoir des vagues. Le maire a pris un arrêté d'interdiction d'accès en bord de mer. Mais ce qui inquiète plus Alain Bachelier, c’est l’état du cordon dunaire. Déjà fragilisé, il pourrait céder en cas de très forte tempête. Le lotissement d’une centaine de maisons situé derrière la dune se verrait ainsi menacé directement par la mer.


Les images de Joël Hamard 




Le reportage de Patrick Mertz et Joël Hamard 



Les intervenants :

Frédéric Illand patron du restaurant-bar La Vigie
Jean-Michel Bliard riverain
Alain Bachelier, maire de St Jean le Thomas

Le département est en vigilance jaune pour crues, vagues et submersions marines jusqu’au 5 janvier, 16h00.
Outre le risque de surélévation du niveau de la mer, il convient d’être vigilant face à la montée des eaux sur les cours d’eau secondaires.
Les routes du réseau secondaire sont aussi exposées à d’éventuelles inondations.

La Préfecture rappelle les conseils de comportement :

Pour les vagues-submersions :
-éviter de prendre la mer ;
- se tenir informé de l'évolution de la situation en écoutant les informations diffusées dans les médias
- dans la mesure du possible, éviter de circuler en bord de mer à pied ou en voiture et éviter la proximité
des plages et rivages ; Si nécessaire, circuler avec précaution en limitant sa vitesse et ne pas s'engager sur
les routes exposées à la houle ou déjà inondées ;
- veiller à sécuriser vos biens et les embarcations nautiques.

Pour les plaisanciers et les habitants du bord de mer ou le long d’un estuaire ou d’un court d’eau :
- fermer les portes, fenêtres et volets en front de mer ;
- surveiller la montée des eaux et se tenir informé auprès des autorités.
- protéger les biens susceptibles d'être inondés ou emportés ;
- ne pas prendre la mer et ne pas pratiquer de sport nautique.
- avant l'épisode, vérifier l'amarrage des navires et l'arrimage du matériel à bord. Ne rien laisser rien à
bord qui pourrait provoquer un sur accident.

Pour les crues :
- rester vigilant à proximité d’un cours d’eau ou d’une zone habituellement inondable ;
- respecter la signalisation routière.
- se tenir informé de la situation : https://www.vigicrues.gouv.fr/bulletin-national.php

Sur le même sujet

Dieppe : concertation et réunions pour les "ruthmes scolaires"

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés