Sécurité routière. "Voir mon pote sous un drap blanc, ça me donne plus envie de faire attention"

Comment sensibiliser les jeunes conducteurs aux dangers de la conduite sous l’emprise de l’alcool et de stupéfiants ? Dans la Manche, une simulation d’accident de la route est réalisée à destination des lycéens.

Difficile de ne pas être impressionné quand on est témoin d'un accident. Sous les yeux de 200 lycéens valognais, deux jeunes hommes de leur âge sont à terre. Ils viennent d'être percutés par une voiture, alors qu'ils circulaient à scooter. Cette simulation est une initiative organisée par l’association Rotary club de Valognes.

Un jeune homme est le "témoin" de l'accident. C'est lui qui appelle les secours. Les pompiers de Valognes arrivent avec deux ambulances et un véhicule de secours routier, avec tout le matériel de désincarcération. Rapidement, ils constatent que le passager du scooter est en arrêt respiratoire. Quelques minutes plus tard, le médecin déclare son décès.

Voir mon pote sous un drap blanc, je me rends peut-être plus compte, et ça me donne plus envie de faire attention.

Un élève de terminale

Pour cet exercice grandeur nature, l'accent est mis sur les risques de consommer de la drogue et des stupéfiants quand on prend le volant, ce qui était le cas du conducteur impliqué dans cette simulation. 

Il faut être extrêmement vigilant. On est responsable quand on prend le volant.

Une élève de terminale

Un faux procès pour plus d'impact

Pour aller encore plus loin, l’affaire est jugée au tribunal, par des magistrats qui se prêtent au jeu. En préambule, le procureur de la République de Cherbourg rappelle que "les audiences se déroulent en public pour donner un peu d'écho à ce qui s'est passé, en espérant que ça puisse dissuader des jeunes gens."

La mortalité sur les routes de la Manche reste particulièrement importante. Statistiquement, on constate que ce sont les jeunes conducteurs qui payent un lourd tribut à cette mortalité conséquente chaque année.

Pierre-Yves Marot, procureur de la République de Cherbourg 

En 5 ans, 156 personnes sont décédées sur les routes de la Manche.

"Sur 400 000 habitants, c’est beaucoup. Un mort pour 10 000 habitants, c’est trop", rappelle le procureur de la République.

D’où l’intérêt de faire de la pédagogie pour empêcher que des drames ne surviennent.

Lors de ce faux procès, le conducteur du véhicule a écopé d'une peine de trois ans d'emprisonnement avec sursis. Un moyen de montrer, aux élèves réunis, les conséquences que cela peut avoir sur eux et sur la vie des autres.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité