Paddle, Kayak, surf : ce qu'il faut savoir pour pratiquer les sports nautiques cet hiver en sécurité

Le kayak se pratique l'hiver, même dans la baie du Mont Saint-Michel. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/David ADEMAS
Le kayak se pratique l'hiver, même dans la baie du Mont Saint-Michel. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/David ADEMAS

Paddle, kayak, surf... les sports nautiques ne se pratiquent pas seulement en été ! L'hiver aussi, les amateurs peuvent s'élancer sur les vagues. Rappel de quelques règles à respecter pour s'adonner à votre activité en toute sécurité. 

Par Marie Bail

Vous avez peut-être découvert les sports nautiques cet été. Aucune raison de s'arrêter pendant la saison automne-hiver ! Toutefois, les consignes de sécurité restent en vigueur. 

Avant de partir


La première règle consiste à toujours consulter les prévisions météo locales avant d’effectuer votre sortie : le vent et les conditions de navigation ou de baignade peuvent évoluer rapidement. Le site de Météo France offre les prévisions ainsi qu'un guide marine. 

Contactez les capitaineries locales ! Elles pourront vous informer sur les zones où vous comptez naviguer et leurs caractéristiques : courants, heures de marées, chenaux, côtes dangereuses, rochers, réserves naturelles, zones de cultures marines etc. N'oubliez pas non plus d’informer votre entourage avant de partir.

 

Au cours de votre pratique

Le froid représente un danger supplémentaire de la pratique des sports nautiques. Dans la Manche, la moyenne de la température de l'eau se situe entre 14.5°C et 16.8°C en octobre. Une combinaison, recommandée l'été, devient indispensable en période hivernale. 

Hors saison, il faut aussi redoubler de prudence. "Autant en été, il y a plus de monde dans l'eau donc le risque est de rentrer dans un autre sportif. Mais en hiver, tout est moins surveillé et en cas d'accident, cela devient plus dangereux" estime une pratiquante de kitesurf sur les eaux normandes. 

Régulièrement, la préfecture de la Manche et de la mer du Nord rappelle sur son compte Twitter les consignes de sécurité pour baigneurs et sportifs en tout genre. 
 

Côté équipement, plus les sportifs s’éloignent de la côte, plus leur équipement de sécurité doit être important. Pour cela, il faut se munir soit d'un téléphone dans la zone côtière des deux miles, soit d'une radio communiquer avec la capitainerie et les services de secours (le numéro est le 196).

Depuis le 1er juillet dernier,  il est obligatoire d’avoir nom et numéro de téléphone sur le matériel. Par ailleurs, si vous perdez votre matériel en mer, déclarez-le dès votre arrivée sur terre, à un Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage. Cela évite de déclencher des interventions inutiles de sauvetage à la personne, en cas de signalement de matériel à la dérive. 

Pour vous rappeler les bons gestes à adopter, la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord a publié plusieurs vidéos. Des conseils adaptés aux différents sports, comme pour le kitesurf

Enfin, avis aux aficionados du paddle en mer, veillez à bien garder le cordon de sécurité obligatoire à votre cheville et assurez-vous d’être toujours visible en portant des couleurs vives. 

Sur le même sujet

Agnès Buzyn s'exprime sur les taux de dioxine suite à l'incendie de Lubrizol

Les + Lus