Cet article date de plus de 4 ans

Tour de France : cyclistes, attention, au Mont Saint-Michel, le vélo est interdit !

C'est un un petit clin d'oeil de l'actualité : la plus grande course cycliste du monde s'élancera samedi du Mont Saint-Michel, une commune où la bicyclette n'est plus tolérée dès les premiers beaux jours. Le vélo - on s'en rendra compte dès ce week-end - engendrerait des "troubles à l'ordre public".

En saison, les cyclistes doivent s'arrêter à la hauteur de la caserne, sur le continent. La circulation des vélos sur la passerelle d'accès au Mont est interdite entre 10 heures et 18 heures du 1er mai au 30 septembre.
En saison, les cyclistes doivent s'arrêter à la hauteur de la caserne, sur le continent. La circulation des vélos sur la passerelle d'accès au Mont est interdite entre 10 heures et 18 heures du 1er mai au 30 septembre. © France 3 Normandie
"En 2017, le Tour partira de Düsseldorf, une des villes les plus cyclables d'Europe, un an après le départ du Mont Saint-Michel où les cyclistes ne peuvent pas rouler pendant cinq mois de l'année... Ce contraste est assez comique" s'amuse Jean-Michel Blanchet, le président de Vélocité. Depuis près de dix ans, cette association milite pour rendre le Mont accessible aux vélos tout au long de l'année. La bicyclette y était purement et simplement interdite. Un arrêté du 21 décembre 2014 a quelque peu assoupli les règles : les cyclistes sont priés de rester sur le continent du 1er mai au 30 septembre entre 10 heures et 18 heures, au motif qu'en période de forte affluence, le vélo causerait un trouble à l'ordre public.

Les cyclistes manifestent au Mont Saint-Michel (reportage de Rémi Mauger et Joël Hamard,mai 2015)
durée de la vidéo: 01 min 35
Manifestation de cyclistes au Mont-Saint-Michel
Chaque année au printemps, Vélocité organise donc une convergence cycliste au Mont Saint-Michel afin de protester contre "l'intransigeance" des services de l'état, et la duplicité de la classe politique. "Chaque collectivité essaye de tenir un discours exemplaire sur le thème de l'environnement et du développement des transports non-polluants, mais les paroles ne se traduisent pas en actes, déplore Jean-Michel Blanchet. On déroule le tapis rouge au Tour de France. Mais le reste de l'année, on exclue le vélo comme moyen de locomotion doux. Il y a incohérence, ou imposture".

Au mois de décembre dernier, le Tribunal Administratif de Caen a débouté l'association qui avait contesté les restrictions imposées aux cyclistes. Vélocité a saisi la cour administrative d'appel de Nantes : une décision est attendue pour la fin de l'année. En attendant, les cyclistes doivent mettre pied à terre à la hauteur de la caserne : "nous avons une voie verte qui se trouve être interdite aux vélo cinq mois par an, c'est un comble. Nous avons demandé que soit menés des tests au mois de septembre, en vue d'un assouplissement de la règlementation. Cela nous a été refusé" déplore Jean-Michel Blanchet qui n'assistera pas au départ de la Grande-Boucle : les manifestations pas plus que les bicyclettes (hormis celles du peloton) ne seront tolérées ce week-end au Mont Saint-Michel.










Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tour de france cyclisme sport