• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

En Normandie, c'est parti pour la campagne officielle des élections européennes

© Julio PELAEZ/Max PPP
© Julio PELAEZ/Max PPP

Dans notre région comme partout en France, la campagne a été lancée ce lundi 13 mai. Elle s'achèvera samedi 25 mai à minuit à la veille du premier tour. 34 listes européennes s'affrontent pour siéger au Parlement européen.

Par Emmanuelle Partouche

 
Et cette campagne démarre dans le département de l'Eure par la visite de 5 ministres.

A l'invitation de Sébastien Lecornu, ministre Chargé des Collectivités territoriales,
Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des finances,
Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics,
Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation,
Julien Denormandie, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargé de la Ville et du Logement
participent à un déplacement dans l'Eure.
 
Sébastien Lecornu et Gérald Darmanin / © France 3 Normandie / Jean-Baptiste Pattier
Sébastien Lecornu et Gérald Darmanin / © France 3 Normandie / Jean-Baptiste Pattier


Au programme, un déjeuner avec les maires du canton du Grand Bourghteroulde. C'est là qu'avait été lancé le grand débat national, le 15 janvier 2019.
 
Les ministres en visite à la maison de santé Simone Veil de Louviers / © France 3 Normandie / Jean-Baptiste Pattier
Les ministres en visite à la maison de santé Simone Veil de Louviers / © France 3 Normandie / Jean-Baptiste Pattier
 


Les ministres accompagnés des colistiers Jérémy Decerle, Stéphanie Yon-Courtin et Anne Terlez de Renaissance ont ensuite visité la maison de santé Simone Veil à Louviers. Pour financer cet établissement, l'Europe a investi à hauteur de 615 000 euros. 
 


La visite s'est achevée à la Ferme des Peupliers à Flipou puis par une rencontre avec des élus à Saussay-la-Campagne.

34 listes s'affrontent 

Selon l'Insee, à la mi-avril, 46,9 millions de personnes étaient inscrites sur les listes électorales pour ce scrutin en France.

Les élections se dérouleront le dimanche 26 mai. Elles permettront d'élire 705 députés européens qui siègeront à Strasbourg au Parlement européen.
 
34 listes s'affrontent. Un nombre qui n'est pas sans poser quelques problèmes aux municipalités.

Chacune doit en effet trouver 34 panneaux d'affichage. D'après le code électoral, chaque commune a l’obligation de réserver des emplacements spéciaux pour l'apposition des affiches électorales et ce dès l’ouverture de la campagne électorale. Une surface égale doit être attribuée à chaque liste de candidats.

Les plus petites communes s'arrangent donc comme elles peuvent. A Tourville-la-Chappelle (76), le maire ne dispose pas de suffisamment de panneaux métalliques. Il a donc décider d'acheter des chevrons et des panneaux en bois. Coût de l'opération : 5 000 euros pour cette commune de ... 576 habitants.

On a été obligé d'acheter des panneaux de bois avec une pénurie dans le secteur. Car nombre de mes collègues ont fait la même chose que nous. Il nous a fallu faire 20 km pour trouver les panneaux de bois nécessaires.

Daniel Joffroy, maire délégué (SE) de Petit Caux. 
Le casse-tête des petites communes face aux 34 panneaux d'affichage des élections européennes


 
 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Documentaire Th. Cléon L'histoire des commémorations du Débarquement

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer