Orne : le Perche mise sur le tourisme généalogique et attend Céline Dion

C'est dans cette église de Tourouvre dans l'Orne que furent baptisés les premiers colons percherons avant de voguer vers la Nouvelle France, colonie française de 1534 à 1763. / © C. Schaffner / F3 Normandie
C'est dans cette église de Tourouvre dans l'Orne que furent baptisés les premiers colons percherons avant de voguer vers la Nouvelle France, colonie française de 1534 à 1763. / © C. Schaffner / F3 Normandie

Les Canadiens sont nombreux à partir sur la trace de leurs ancêtres, ce qui n'a pas échappé aux acteurs du tourisme. Pour capter cette clientèle, les départements de l'Orne, de l'Eure et de Charente-maritime sont en train d'élaborer un circuit touristique sur mesure.

Par Emilie Flahaut /L.A.

Le Canada compte un peu plus de 8 millions de Québécois. Un quart d'entre-eux porte un nom de famille hérité d'un ancêtre normand. C'est d'ailleurs le cas de Céline Dion qui puise ses racines dans le Perche...

Pour les professionnels du tourisme, le potentiel est énorme, surtout quand on sait que la durée moyenne des séjours de ceux qui pratiquent le tourisme généalogique est plus longue que celle d'un touriste lambda.

Une histoire intime

La Communauté de Communes des Hauts du Perche, l’Intercommunalité Normandie Sud Eure et le Pays Marennes Oléron se sont donc associés pour tenter de faire venir ces Canadiens à la recherche de leurs origines françaises. Un tourisme un peu différent du tourisme de mémoire puisqu'il concerne d'abord l'histoire familiale et intime. 

Un Québecois sur 100 se nomme Tremblay

Ces trois territoires ont signé un accord de coopération l'été dernier. Depuis, leurs représentants se retrouvent régulièrement pour travailler ensemble, imaginer un circuit qui guiderait les touristes canadiens sur les traces des Tremblay, Gagnon, Côté, Bouchard, Roy, Cloutier...

Tremblay est aujourd'hui le nom de famille le plus courant au Québec, porté par plus de 80 000 personnes, tous des descendants de Pierre Tremblay, l’unique Tremblay venu de France, né en 1626 à Saint-Malo de Randonnai.


►Reportage de Nicolas Corbard et Claire Schaffner

L'enjeu est d'autant plus important que ce sont des territoires ruraux. Y associer les populations locales permettrait de dynamiser le territoire mais également de valoriser une histoire parfois trop méconnue.

Sur son site internet le musée de l'émigration française au Canada de Tourouvre invite d'ailleurs les visiteurs d'outre-Atlantique à répondre à une questionnaire sur leurs attentes en matière de tourisme généalogique. 
 
 

Céline Dion a des origines percheronnes

Au 17ème siècle 324 Percherons ont traversé l'océan pour s'établir en Nouvelle France. Leurs descendants sont estimés à 1 million et demi. Et parmi eux, Céline Dion, descendante de Jean Guyon, maçon de Tourouvre parti en 1634 dans le premier convoi de colons percherons qui rêvaient d'une vie meilleure dans "les neuves terres" d'outre-Atlantique.

Et de là à souhaiter une visite de la chanteuse iconique québecoise dans le Perche, il n'y a qu'un pas. Ce serait à coup sûr une formidable publicité.


 

Sur le même sujet

Les + Lus