Le festival Electro Leo électrise les nuits alençonnaises

Depuis deux jours, le festival Electro Leo met le feu à la capitale de l'Orne.Ce soir, jusqu' au bout de la nuit Alençon va danser au rythme de la musique électronique. On attend plusieurs milliers de personnes portant un masque de hibou sur la tête, l'emblème du festival.

Par E.F

Vol de hiboux sur Alençon. Depuis vendredi, les oiseaux de nuit envahissent les rues de la ville. Le volatile est l'emblème du festival de musique électronique Electro Leo. Les adeptes revêtent ce masque en signe de ralliement. Des DJ du monde entier ainsi que des artistes régionaux sont conviés à jouer des platines dans les bars.


Le festival: une idée d'une bande de copains 

Le festival est né, il y a quatre ans, au coeur du quartier Saint Léonard, à Alençon. L'idée germe dans la tête d'une bande de copains. " On a commencé à deux potes et 6 artistes. Et après la mairie a commencé à entendre parler de nous et la ville d'Alençon nous a complètement suivis et puis voilà, ça grandit d'année en année." raconte Nicolas Viot, le président du festival Electro Léo. Pour la dernière soirée, ce samedi soir, au parc Anova, il y aura deux scènes avec une capacité de 2500 personnes, de 21 heures à 6 heures du matin. 


Reportage Nicolas Corbard et Damien Migniau

Electro Leo à Alençon
DJ Nikolson: membre de la Factori Crew à Caen
Nicolas Viot: président du festival Electro Léo

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus