Depuis le début de l’année, les urologues de l'hôpital d’Alençon, dans l'Orne, proposent des injections de vapeur d'eau, appelée Rezum, pour traiter le problème d’hypertrophie de la prostate. Une technique rare et innovante qui vient des États-Unis.

Dans la salle d'opération, pas de bistouri ni de scalpel. À l'aide d'un instrument chirurgical, aux allures de pistolet, le docteur Gabriel Stoica, urologue à l'hôpital d'Alençon, procède à une courte intervention d'à peine dix minutes.

Il injecte de la vapeur d'eau pour traiter l'hypertrophie de la prostate de son patient : "Il avait un traitement qui ne donnait plus satisfaction, là cette aiguille va délivrer de la vapeur d'eau". 

Une technique rare et innovante non invasive

La tumeur de la prostate est celle qui est la plus fréquente chez les hommes de plus de 50 ans. La prostate grossit et peut engendrer divers symptômes comme des jets urinaires, des fuites et infections urinaires ou encore, le symptôme le plus connu qui sont les urines nocturnes répétées.

Cette technique rare et innovante permet de soigner cette tumeur bénigne :"Une petite aiguille est insérée dans l'adénome prostatique et cette technique permet de diminuer l'adénome en question et améliorer par la suite la symptomatique urinaire", explique le chirurgien.

En effet, la vapeur à 103 degrés est injectée par séquences de neuf secondes va dénaturer la membrane cellulaire de cette tumeur bénigne et libérer à terme le canal de l’urètre : "Le but de cette technologie, c'est vraiment de minimiser les risques en postopératoire. Le patient peut marcher deux, trois jours après l'opération. Il n'y a pas de risque de traumatisme ou encore d'hémorragie. Il récupère aussi une vie sexuelle plus rapidement que par la chirurgie classique", ajoute ce dernier. Le patient est opéré le jour même en chirurgie ambulatoire.

durée de la vidéo : 00h01mn47s
Cet hôpital propose un traitement des tumeurs de la prostate par vapeur d'eau ©France 3 Normandie
Tous les patients ne sont pas éligibles

Cette technique s'appelle "Rezum". Elle a été développée aux États-Unis par la société américaine Boston Scientific.

Mais tous les patients ne sont pas éligibles. En effet, le docteur Stoica précise que : "la vapeur d'eau ne peut pas être utilisée lorsque la prostate dépasse un poids de 80 grammes. Il faut que ce soit en dessous".

L'Hôpital d’Alençon a déboursé 80 000 € pour s'équiper de cet outil innovant. À ce jour, il est le seul établissement public de Normandie à procéder cette technologie.

  

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité