• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Fausse alerte à la bombe dans le train Paris-Granville: deux mois de prison avec sursis

Ce lundi, le Paris-Granville avait été immobilisé en gare de Flers près d'une heure et demie à la suite d'une fausse alerte à la bombe
Ce lundi, le Paris-Granville avait été immobilisé en gare de Flers près d'une heure et demie à la suite d'une fausse alerte à la bombe

Lundi dernier, un quadragénaire avait menacé de faire sauter le Paris-Granville. Le train avait été immobilisé plus d'une heure en gare de Flers. L'homme a été jugé ce mardi en comparution immédiate.

Par F3Normandie

Peu après l'interpellation de l'homme par les forces de police ce lundi en fin de matinée en gare de Flers, le procureur de la République d'Argentan, Hugues de Philly, avait parlé d'un "mauvais canular". Un canular qui avait valu aux usagers du Paris-Granville d'être immobilisés à Flers pendant plus d'une heure.

Un peu plus tôt dans la journée, un homme de 42 ans avait menacé de faire sauter le train, affirmant être équipé d'une ceinture d'explosifs. Ce passager, fortement alcoolisé, était monté en gare d'Argentan. Ses propos avaient entraîné l'évacuation de la gare de Vire avant qu'il ne soit interpellé à Flers.

Il a été jugé en comparution immédiate à Argentan, dés le lendemain des faits, ce mardi, et a été condamné à 2 mois de prison avec sursis avec obligation de se soigner. L'homme, sans domicile fixe et sans antécédents judiciaires, avait reconnu les faits lors de son audition par les policiers.

Sur le même sujet

Interview d'un agriculteur converti au bio grâce à Danone

Les + Lus