Témoignages. Licenciements chez Scopelec : "On est dans le flou et il n'y a personne pour nous répondre"

Publié le Écrit par Jean-Yves Gelebart

C'est un triste début d'année pour 46 salariés de l'entreprise Scopelec qui travaillent sur les sites de Saint-Georges-des-Groseillers (Orne) et Val-de-Reuil (Eure). Ils ont repris le chemin de l'entreprise ce lundi 2 janvier 2023 dans l'attente de leurs lettres de licenciement. Malgré la reprise de leur société par le groupe Circet, ils vont être licenciés.

"On est tous là ce matin, mais il n'y a personne pour nous renseigner sur notre avenir". Les salariés de la coopérative Scopelec, spécialisée dans la pose de la fibre optique, ont repris le chemin du travail ce lundi 2 janvier 2023. Sonnés par l'annonce des suppressions d'emplois, ils discutent devant les portes du site à Saint-Georges-des-Groseillers (Orne).

Depuis plusieurs mois et la perte de son plus gros client, Orange, qui assurait la moitié de son chiffre d'affaires, les salariés de Scopelec ne se faisaient plus beaucoup d'illusions.

On savait qu'on était en danger depuis plusieurs mois. On attendait la décision du tribunal de commerce de Lyon. Cela fait des mois qu'on est dans le flou.

Blaise Stéphane

Technicien fibre optique

Ce lundi, les salariés de Scopelec se sentent bien seuls face à leur avenir. Ils ont reçu par mail la liste des postes supprimés. 24 à Saint-Georges-des-Groseillers, dans l'Orne, et 22 à Val-de-Reuil dans l'Eure. 

Magalie qui travaille à Saint-Georges-des-Groseillers depuis 13 ans n'y croit plus. "Il n'y a plus de lien social aujourd'hui dans la société. Quand j'ai commencé à travailler, c'était différent, on échangeait avec la direction et les clients, maintenant cela n'existe plus". Dépitée, Magalie qui est employée dans le service facturation, s'est portée volontaire pour faire partie de la charrette des licenciements. Elle ne se voit pas continuer à travailler dans ces conditions. "Depuis la rentrée de septembre, on travaille deux heures le matin et deux heures l'après-midi seulement. Entre deux, on fait des longues pauses parce que le travail n'est pas là".

Plus grosse et plus ancienne coopérative de France, spécialisée dans la pose de la fibre optique, Scopelec a été reprise par le groupe Circet le 28 décembre 2022. Une décision du tribunal de commerce de Lyon qui a validé l'offre du groupe français. Ce plan de reprise prévoit de conserver 1 049 emplois sur les 2 300 que compte aujourd'hui la coopérative. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité