Un jeune photographe dans les pas du peintre Georges Lacombe en forêt d'Ecouves

Nicolas Blanchard, jeune photographe alençonnais, a découvert, voilà un an, le travail du peintre Georges Lacombe, proche des impressionnistes et du mouvement nabi. Si plus d'un siècle les sépare, les deux artistes ont une passion commune pour les mystères de la forêt d'Ecouves.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Les mystères de la forêt d'Ecouves, Nicolas Blanchard, les explore depuis son enfance. Le photographe alençonnais de 22 ans la redécouvre pourtant depuis quelque temps avec un oeil neuf, ou plutôt au travers du regard d'un autre, celui de Georges Lacombe.

Ce peintre, dont on célèbre cette année le centenaire de la mort, n'est pas très connu du grand public. Le travail de cet artiste multi-cartes (poète, sculpteur, caricaturiste) est pourtant reconnu et exposé dans le monde entier, notamment aux Etats-Unis ou au Musée d'Orsay.

Proche des impressionnistes et du mouvement Nabi (post-impressionnisme), Georges Lacombe a quitté Versailles en 1898 pour s'installer avec sa famille dans la forêt d'Ecouves qu'il surnommait "la forêt des mousses". Pendant 19 ans, il s'y est échappé en solitaire pour peindre des toiles aujourd'hui exposées dans plusieurs musées. Muni de son appareil photo, Nicolas Blanchard, à son tour, se plonge dans la forêt, sur les traces de son "aîné" et s'attache à reproduire ses toiles derrière son objectif. 

Découvrez le travail de Nicolas Blanchard sur son site internet

Reportage de Nicolas Corbard et Damien Migniau
Intervenant :
- Nicolas Blanchard, photographe alençonnais