Cet article date de plus de 4 ans

Prix d'Amérique : Sébastien Guarato, l'autre crack

Dimanche, à Vincennes, il aligne deux chevaux, dont le grand favori, l'intouchable Bold Eagle. Depuis deux ans, l'Ornais Sébastien Guarato est l'entraîneur le plus couru du circuit. En 2016, les chevaux qu'il a fait courir ont amassé plus de 7 millions d'euros de gains sur les champs de course...
Pour la deuxième année consécutive, Sébastien Guarato a été sacré meilleur entraîneur de trotteurs en France
Pour la deuxième année consécutive, Sébastien Guarato a été sacré meilleur entraîneur de trotteurs en France © MaxPPP / Delphine Van HAuwaert
L'histoire est maintenant bien connue. C'est celle d'un petit Bordelais arrivé en Normandie à l'âge de 14 ans pour entrer à l'école de Graignes, qui, vingt ans plus tard, est à la tête de l'écurie la plus demandée. Il est depuis deux ans le meilleur entraîneur de France. En 2016, les chevaux qu'il entraîne ont gagné 193 courses, amassant 7 573 860 euros de gains : personne n'a fait mieux. "Je suis arrivé avec ma valise, sans un sous. On ne m'attendais pas. Et c'est vrai que d'en arriver là, 20 ans plus tard, c'est une fierté".

A l'en croire, il n'y a aucun secret maison, aucune recette miracle. Le succès serait d'abord le fruit du travail. Sébastien Guarato n'a jamais ménagé sa peine. "Il faut savoir ce qu'on veut, dit-il en descendant d'un sulky. Soit on se dit qu'on essaye de s'en sortir et de faire quelque chose de sa vie, ou alors on ne fait rien. Moi j'ai choisi, et ça marche. Tant mieux". Aujourd'hui, son écurie emploie une vingtaine de personnes au Ménil-Bérard, dans l'Orne. Il y entraîne 50 chevaux. Sébastien Guarato est sur la piste dès le lever du jour. Et il n'a pas son pareil pour comprendre un trotteur, et pour en tirer le meilleur.

Cette année, deux de ses chevaux sont partants au prix d'Amérique : Bold Eagle, le tenant du titre, le favori de la course, et Booster Winner qui vise une place parmi les six premiers. Et il s'en est fallu d'un rien pour qu'un troisième cheval de l'écurie gagne sa place dans cet officieux championnat du monde des trotteurs. Pendant la course, Sébastien Guarato aura un oeil pour chacun de ses protégés. "En général, je regarde l'épreuve sur un écran de télé pour avoir une vue panoramique. Si je vois que Booster ne peut pas se mêler à la lutte pour la victoire, je me concentrerai sur Bold". Après l'arrivée, quel que soit le résultat, il retrouvera les propriétaires, les drivers, les journalistes, les supporters. Car en plus d'être un redoutable préparateur de chevaux, Sébastien Guarato est un homme disponible, décontracté, et chaleureux. Dans le milieu, ce n'est pas si fréquent.

Reportage au Ménil-Bérard (P.M. Puaud / N. Corbard)
durée de la vidéo: 02 min 24
Sébastien Guarato, le meilleur entraîneur de France ©France 3 Normandie

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cheval sport équitation hippisme perche