PHOTOS. Saint-Quentin-les-Chardonnets sous cloche ce jeudi : une bombe de 250 kilos à désamorcer

Une bombe américaine de la seconde guerre mondiale a été récemment découverte lors d'un chantier de cette commune de l'Orne. L'opération de désamorçage de l'engin a lieu ce jeudi 19 novembre et va entraîner des restrictions draconiennes de circulation.

L'engin explosif de 250 kilos de la Seconde Guerre Mondiale à Saint-Quentin-les-Chardonnets (Orne).
L'engin explosif de 250 kilos de la Seconde Guerre Mondiale à Saint-Quentin-les-Chardonnets (Orne). © Erwan de Miniac / France 3 Normandie
C'est une opération banale dans la région. Elle n'en reste pas moins dangereuse. Des engins explosifs dantant de la seconde guerre mondiale sont régulièrement mis au jour lors de chantiers sur ces terres où les Alliés et leurs ennemis bataillièrent durant de longues semaines à l'été 44. Cette fois-ci, c'est une bombe américaine de 500 livres (250 kilos) qui a été récemment découverte dans le sol de la commune de Saint-Quentin-les-Chardonnets.

Les démineurs du centre de déminage de Caen, souvent sollicités, sont de nouveau à l'oeuvre ce jeudi 19 novembre. Une fois désamorcée, la bombe est acheminée dans une carrière afin de procéder à sa destruction.
L'engin explosif de 250 kilos de la Seconde Guerre Mondiale à Saint-Quentin-les-Chardonnets (Orne).
L'engin explosif de 250 kilos de la Seconde Guerre Mondiale à Saint-Quentin-les-Chardonnets (Orne). © Erwan de Miniac / France 3 Normandie
La bombe américaine désamorcée ce jeudi 19 novembre 2020.
La bombe américaine désamorcée ce jeudi 19 novembre 2020. © Erwan de Miniac / France 3 Normandie
L'opération a nécessité la mise en place d'un périmètre de sécurité d'un rayon de 400 mètres autour du site à partir de 7 h 45 ce jeudi matin. Conséquence : les habitants doivent évacuer la zone. La circulation dans ce périmètre est également interdite durant toute la durée de l'opération.
© Préfecture de l'Orne
La RD924, la RD814 et la voie communale « route de la Dauphinière » seront interdites à la circulation durant l'intervention des démineurs. Un itinéraire de déviation sera mis en place (voir la carte ci-dessus). Le survol de la zone à 1000 mètres d'altitude est également interdit.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
seconde guerre mondiale