• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

La sénatrice de l'Orne, Nathalie Goulet, contre la médaille de victime du terrorisme

© MaxPPP
© MaxPPP

Une médaille nationale de reconnaissance pour les victimes du terrorisme a été créée par décret le 12 juillet dernier. Nathalie Goulet, présidente de la commission d'enquête sur les réseaux jihadistes, demande l'abrogation du décret et lance une pétition.

Par F3Normandie

C'est un décret passé relativement inaperçu au moment de sa publication au journal officiel du 12 juillet dernier et qui commence maintenant à faire parler de lui. Deux jours avant le terrible attentat qui a endeuillé Nice, le décret n° 2016-949 a officialisé la création d'une médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme. Cette médaille est destinée à "manifester l'hommage de la Nation aux victimes d'actes terroristes commis sur le territoire national ou à l'étranger" et concerne les victimes d'attentats depuis le 1er janvier 2006.

La sénatrice (UDI) de l'Orne, Nathalie Goulet, également présidente de la Commission d'enquête sur la lutte contre les filières jihadistes, a lancé ce weekend, sur la plateforme Change.org, une pétition pour demander l'abrogation de ce décret. Elle considère que cette médaille constitue "un signal déplorable donné aux terroristes car elle ancre la victime de terrorisme dans la permanence et la place dans l'ordre protocolaire avant la Médaille de la Résistance ou la Croix de Guerre" . Elle estime également que cette médaille "n'est pas une manière de promouvoir notre compassion bien légitime".


Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus