Près de Fécamp : Delpierre, leader francais dans la production de harengs fumés

Publié le Mis à jour le
Écrit par DM

L’usine, installée à Epreville, produit chaque jour 25 tonnes de harengs fumés, essentiellement consommés au nord de la France.

La pleine saison du hareng

Entre octobre et mars, ce sont  25 tonnes de harengs qui passent chaque jour dans l’usine Delpierre d’Epreville, située à quelques kilomètres au sud de Fécamp. Le reste de l’année, elle en produit 15 tonnes par jour. Les poissons sont pêchés entre l’Islande et la Scandinavie puis transformés rapidement en Seine Maritime par 120 des 250 salariés que compte l'entreprise. 

Un savoir faire normand

Salés puis fumés au bois de hêtre selon une technique tenue secrète, les harengs sont ensuite commercialisés sous sa propre marque ou celle des distributeurs. Au total : l’usine normande conditionne ses produits sous une centaine de références.

Une consommation localisée​

Chaque année, les français consomment 7 000 tonnes de harengs fumés. C’est surtout sur le bord Manche que se trouve la clientèle de Delpierre : de la Bretagne jusqu’au Nord de la France. Elle exporte tout de même 200 tonnes vers la Grèce et l’Italie.

VIDEO : le reportage Magali Nicolin et Hervé Colosio avec les interviews de :
  • Vincent Le Mouellic, directeur de l'Usine Delpierre
  • Bruno Vallery, chef d'équipe au fumage 
durée de la vidéo: 01 min 56
Usine Delpierre