• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le Havre : la police prévenue d'un cambriolage en cours par le 114

Une partie du butin retrouvé au domicile d'un des cambrioleurs arrêtés par les policiers du Havre / © Police Nationale / DDSP 76
Une partie du butin retrouvé au domicile d'un des cambrioleurs arrêtés par les policiers du Havre / © Police Nationale / DDSP 76

Un habitant du quartier d'Aplemont était dans sa maison quand des cambrioleurs sont entrés

Par Richard Plumet

Grosse frayeur

Il est un peu plus de 9 heures ce mercredi matin (4 janvier 2017) quand un trentenaire, qui se trouve au premier étage d'un pavillon du quartier d'Aplemont, dans la ville haute du Havre (Seine-Maritime), entend qu'on frappe à la porte d'entrée.

L'homme descend mais il se rend vite compte que quelqu'un est en train de donner de violents coups de pied dans la porte, et que celle-ci commence à céder…

Service efficace

Le Havrais a peur, mais ne panique pas : il se réfugie dans sa chambre, se cache, et, pour ne pas faire de bruit susceptible de trahir sa présence, décide d'appeler à l'aide en composant le 114 sur son téléphone portable

Il s'agit d'une plate-forme téléphonique de l'Etat qui a la particularité d'être un numéro d'urgence national accessible aux personnes ayant des difficultés à parler et/ou à entendre. Le principe étant de s'exprimer par SMS. Les équipes du 114 reçoivent les messages du Havrais et se mettent immédiatement  en contact avec le centre de secours le plus proche.

Et pendant que les cambrioleurs sont en train de fouiller le pavillon, les messages du sont transmis à Rouen, au centre de commandement opérationnel départemental de la police, au siège  de la direction départementale de la sécurité publique de Seine-Maritime (DDSP 76).

Rapidité d'intervention

Tout en étant caché dans sa chambre,  le Havrais donne par SMS sa localisation et des précisions en temps réel sur le cambriolage en cours. Ce qui permet au CIC (centre d'information et de Commandement) d'alerter les effectifs havrais. C'est ainsi qu'un équipage de la compagnie départementale d'intervention arrive rapidement dans la rue du pavillon au moment où les cambrioleurs sortent.

Les suspects prennent la fuite et, tout en courant, jettent des objets au sol.

Les deux fuyards sont poursuivis, rattrapés et interpellés.
Les objets jetés sont ramassés. Appareil photo, montre, carte bancaire, carte mémoire, billets de banque (une centaine d'euros) : ce sont des biens qui proviennent du pavillon.

Déjà connus de la police

Emmenés à l'hôtel de police du Havre et placés en garde à vue, les deux cambrioleurs présumés (âgés de 17 et 21 ans) sont identifiés  sans difficulté : ils sont bien connus des policiers havrais pour de précédentes affaires de vol…

Ils sont confiés aux spécialistes de la brigade anti-cambriolage de la Sûreté urbaine du Havre. Mais "rompus aux gardes à vue et aux auditions" ils nient les faits.

Un important butin découvert

Les deux vont ensuite changer d'attitude en refusant de parler. Ils ne disent plus rien, surtout après la perquisition effectuée au domicile  du plus âgé, où les policiers vont retrouver de nombreux objets déclarés volés lors de récents cambriolages (voir la photo en haut de cette page), notamment la nuit du nouvel an.

L'enquête permet de définir que les objets découverts sont associés à 9 faits de vols par effraction ou tentatives de vol et à un fait de vol à l'arraché. Des faits qui sont imputés au plus âgé des deux cambrioleurs présumés. Qui, en plus, a été trouvé porteur de 12 grammes de résine de cannabis.

Quant au mineur, il a été identifié comme étant impliqué dans au moins deux faits de vol commis avec son compère. 

En comparution immédiate

Si le plus jeunes des deux est convoqué, pour mise en examen, le 2 février prochain, le plus âgé, majeur, a été déféré ce vendredi (6 janvier 2017) et devait être jugé en comparution immédiate cet après-midi.

Le 114 un numéro d'urgence méconnu 

http://www.urgence114.fr/ / © http://www.urgence114.fr/ C'est par ce moyen que les secours ont été prévenus de l'attaque de l'Hyper Cacher le 9 janvier 2015. 

Grâce à ce numéro unique, national, gratuit, accessible par SMS ou fax, 24/24, 7/7, on peut contacter directement le samu (15), la police-gendarmerie (17) et les pompiers (18).

Contacter le 114 est très simple : il suffit de composer le 114  dans la fonction SMS/messages de son téléphone accompagné de votre message d’urgence.

Les agents du 114  répondent et contactent les services d’urgences adaptés (15-17-18) les plus proches.

> Présentation complète et mode d'emploi sur le site urgence114.fr

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus