Peut-on appâter les oiseaux pour mieux les compter ?

Le 19e comptage d'hiver des oiseaux de jardin se déroule les 28 et 29 janvier 2023, partout en France. Tout le monde peut y participer. Appâter les oiseaux facilite-t-il les choses ou, ou contraire, fausse-t-il les comptes ? On vous dit tout.

Si vous avez une heure de disponible ce week-end des 28 et 29 janvier 2023 et que vous possédez un jardin privé ou collectif, vous pouvez participer au dix-neuvième comptage d'hiver des oiseaux de jardin, organisé par la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), en partenariat avec le Groupe ornithologique normand (GONm). C'est simple, gratuit et en plus c'est utile. 

Appâter les oiseaux avec des graines facilite-t-il les choses ?

Pour Jean-Pierre Frodello, président de la LPO de Normandie, la réponse est oui : "Nous encourageons la mise en place de mangeoires, surtout l'hiver, quand les oiseaux manquent de nourriture. Si vous en avez une dans votre jardin, cela vous permettra de compter les oiseaux aisément." 

Mais attention : le défenseur des oiseaux ajoute qu'installer une mangeoire juste à l'occasion de l'opération de comptage n'aurait pas beaucoup d'utilité : "Pour que les volatiles viennent picorer, il faut qu'ils aient repéré le lieu et qu'ils s'y soient habitués. Distribuer des graines juste ce week-end n'aura pas forcément une grande efficacité".

En 2022, près de 5 000 personnes ont participé en Normandie aux comptages d'hiver et de printemps des oiseaux de jardin, dans plusieurs milliers de lieux différents. Soit 10 fois plus qu'il y a 5 ans. Pour participer à ce programme de science participative, il faut avoir un peu de temps, une heure minimum et posséder une connaissance correcte des principaux volatiles qui fréquentent nos jardins. Pour cela, il existe des fiches d'identification sur le site oiseauxdesjardins.

Ce comptage peut se faire dans son jardin, dans un espace de copropriété ou dans un parc public. L'important, c'est de bien localiser l'endroit sur sa fiche de notes. Il est important aussi de compter en instantané. Par exemple, il ne faut pas cumuler en une heure toutes les mésanges qui vous avez vue parce qu'il est possible que ce soit la même qui passe plusieurs fois. Quant aux oiseaux qui ne font que passer au-dessus de vos têtes, ils ne comptent pas.

Pour remonter ces données à la LPO, il faut créer son compte sur faune-france ou faune-normandie via son ordinateur, ou sur NaturaList via votre smartphone ou tablette.

Avec ces deux week-ends de comptage, on souhaite sensibiliser le grand public, mais les gens peuvent faire ces relevés toute l'année, quand ils veulent.

Jean-Pierre Frodello

LPO Normandie

Ce comptage d'hiver va permettre d'avoir une cartographie des espèces d'oiseaux qui fréquentent nos territoires. L'hiver est en effet une saison propice pour ce type de recensement. L'absence de feuillage rend l'observation plus facile. En 2022, 72 espèces ont été relevées en Normandie, avec en tête d'escadrille le rouge-gorge familier.

Un deuxième comptage des oiseaux de jardin est prévu le week-end des 17 et 18 juin 2023. D'ici là, vous avez tout le temps d'installer une mangeoire dans votre jardin...

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité