• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Les plages du débarquement : un pas de plus vers une inscription au patrimoine de l'Unesco

Un touriste prend en photo la Pointe du Hoc, située entre les plages de Utah Beach et Omaha Beach. / © Maxppp
Un touriste prend en photo la Pointe du Hoc, située entre les plages de Utah Beach et Omaha Beach. / © Maxppp

La ministère de la Culture, Françoise Nyssen, vient d’annoncer la candidature des Plages du Débarquement à l’inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. La réponse devrait être donnée en juillet 2019.

Par F3Normandie

Une association, Plage du Débarquement, avait été créée le 14 septembre dernier pour rassembler les porteurs du projet visant à classer les plages du débarquement au patrimoine de l'Unesco. Une étape de plus vient d’être franchie. Françoise Nyssen, ministre de la Culture, a annoncé, ce vendredi 26 janvier,  la candidature des « Plages du Débarquement, Normandie 1944 » à l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco, dans la catégorie des biens culturels.


En décembre dernier, près de 200 élus, ainsi que 30 écoliers de Courseulles, s’étaient réunis pour porter les couleurs de la "Liberté" et symboliser la mobilisation et l'engouement que suscitait cette inscription.


Ce lieu patrimonial comprend l’ensemble du rivage de la Manche sur lequel eurent lieu les opérations de débarquement à compter du 6 juin 1944 : une bande maritime continue d’environ 80 kilomètres, de Ravenoville, à l’ouest, à Ouistreham, à l’est. «Ces pages constituent un paysage culturel relique, au sens du témoignage laissé par l’événement du Débarquement, et un paysage culturel associatif, au sens de l’association à ce lieu de valeurs symboliques exceptionnelles », explique le ministère dans un communiqué.


La candidature sera examinée par le Comité du Patrimoine mondial de l’Unesco lors de sa session de juillet 2019.


Explications de Thierry Cléon et Charles Bézard : 





Sur le même sujet

Vernon : dernier hommage à Michel de Decker

Les + Lus