Vol de plans des centrales nucléaires de Paluel et Flamanville

La centrale nucléaire EDF de Paluel (Seine-Maritime) - Archives / © France 3 Normandie
La centrale nucléaire EDF de Paluel (Seine-Maritime) - Archives / © France 3 Normandie

Des informations sensibles concernant les centrales nucléaires de Cattenom, Flamanville et Paluel ont été dérobées il y a quelques semaines à Amnéville (Moselle).

Par Elise Koutnouyan

Les faits remontent au 16 février dernier. Sur un parking d'Amnéville, en Moselle, un employé d'un sous-traitant d'EDF s'est fait fracturer son véhicule professionnel. Les voleurs y ont dérobé du matériel informatique contenant des informations confidentielles au sujet des centrales nucléaires de Cattenom (Moselle), Flamanville (Manche) et Paluel (Seine-Maritime).

Vol de schémas des systèmes de ventilation


Les objets volés comprennent un ordinateur portable professionnel siglé EDF, un badge d'accès à la centrale de Cattenom et deux clés USB. L'ordinateur crypté ne peut, a priori, être hacké par des amateurs. Le badge a été immédiatement désactivé. Ce sont les deux clés USB, non sécurisées, qui contenaient les informations sensibles. 

Les documents dérobés seraient des schémas des systèmes de ventilation des trois sites nucléaires. L'entreprise prestataire intervenait pour installer des éléments de ventilation à la centrale de Cattenom. On ignore pour le moment si ces données étaient la cible des malfaiteurs, qui ont volé plusieurs véhicules sur ce même parking.

Selon EDF, ces plans ne sont pas structurants pour la sécurité des centrales. Ils ne concernent pas les bâtiments sensible comme les réacteurs ou combustibles. "Les données sensibles ne quittent pas les centrales", assure l'entreprise.

Le salarié a porté plainte pour ce vol. La police judiciaire de Metz a été saisie des faits "en raison de leur sensibilité", selon le procureur de la République de Nancy cité par le Républicain Lorrain. 

Sur le même sujet

300 retraités dans les rues du Havre

Les + Lus