Collecte de sang marathon avant les JO 2024 : "Nous avons besoin d'un sursaut de mobilisation"

Plus sur le thème :

6 000 donneurs sont nécessaires pour remplir les réserves de sang en Normandie. Face à la baisse de fréquentation des collectes, qui risque de s'accroître avec les Jeux Olympiques, l’Établissement français du sang (EFS) lance un appel à la mobilisation avant la mi-juillet.

La météo morose du début d'été, l'organisation précipitée des élections législatives... rien n'a joué en faveur des collectes de don du sang, regrette l’Établissement français du sang. Fin juin, dans les salles municipales transformées en bureaux de vote le week-end, des dizaines ont dû être annulées.

105 000 poches de sang attendues

"Ces dernières semaines, les collectes de sang n'ont pas fait le plein... il y a même eu un recul des dons, notamment en raison de l'actualité. Nous avons vraiment besoin d'un sursaut de mobilisation en cette période estivale", alerte Antoine Gauberti, médecin de prélèvement.

À la veille des vacances d'été, l’Établissement français du sang (EFS) appelle à la mobilisation avant la tenue des Jeux Olympiques de Paris, du 26 juillet au 11 août. D'ici à la mi-juillet, l'organisme a besoin de 105 000 poches de sang pour remplir ses réserves, soit l'équivalent de 140 000 donneurs au total.

Plusieurs mesures ont été mises en place pour maintenir une offre de collecte satisfaisante. Malgré cette préparation, la période des Jeux impactera la collecte de sang.

Établissement français du sang (EFS)

En Normandie, 6 000 rendez-vous sont à pourvoir. Rémi a saisi l'occasion dans le centre de collecte de la commune d'Houlgate (Calvados). "Je devais me rendre à Houlgate, et comme l'année dernière, j'en ai profité pour donner mon sang", explique-t-il. Autour de lui, une dizaine d'autres personnes ont dédié une à deux heures ce mardi-là pour remplir les stocks.

25 points de collecte sur le littoral

"Durant l'été, nous essayons de diffuser plus de messages de sensibilisation parce que ça permet aux personnes en vacances de venir nous voir", explique Laurie Gaillard, infirmière. Pour inciter le grand public à se mobiliser, même pendant les vacances, de larges banderoles ont été imprimées dans les villes côtières de Normandie.

Chaque année, 1 million de patients sont soignés grâce aux dons de sang, de plasma et de plaquettes. Les besoins sont quotidiens, notamment du fait de la durée de vie limitée des produits sanguins : 7 jours seulement pour les plaquettes, contre 42 jours pour les globules rouges.

Les personnes voient les affiches dans la ville et ça leur donner parfois envie de donner leur sang. 

Laurie Gaillard, infirmière

Pour aller au plus près des estivants, une tournée de collectes est organisée tout l’été sur le littoral. Vingt-cinq points de collecte mobiles ont été programmés dans le Calvados, la Manche et la Seine-Maritime du 9 juillet au 31 août (Fécamp, Dieppe, Honfleur, Ouistreham, Carteret et Bréhal, entre autres). Par ailleurs, les donneurs peuvent aussi prendre rendez-vous dans les maisons du don de Caen, de Cherbourg, du Havre et de Rouen.

L'intégralité des collectes mobiles est à retrouver sur le site internet : dondesang.efs.sante.fr

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité